Le costume version Vegan par Frederik Drost

 dans Société

Que l’on soit végétalien, végétarien ou omnivore, il arrive toujours un moment dans la vie d’un homme où il a besoin d’un costume. Que ça soit pour un entretien professionnel, un premier rencard, un mariage ou juste sortir en ville. Il existe plusieurs règles qui concerne les costumes: Il faut choisir le bon style pour la bonne occasion, choisir la bonne taille et choisir les bons accessoires pour garder les bonnes proportions… Ce n’est jamais facile et pour les débutants des costards, un guide illustré comme celui-ci (guide complet illustré du costume) vous aidera énormément.

Pour les végétaliens, la difficulté monte d’un cran, car il faut aussi éviter les produits dérivés d’animaux. Les tissus les plus populaires non dérivés d’animaux sont : le coton, le lin et le polyester.

Le coton

Le coton reste le tissu végane le plus luxurieux. On respire bien dedans et les mouvements sont libres. Par contre, ça peut vite se froisser, mais reste facile à repasser.

Le lin

La toile de lin est super-léger et parfait pour une journée chaude. Par contre, ça froisse encore plus vite et sa tâche facilement, donc il faut aller chez le teinturier plus souvent. Il faut savoir que le lin est considéré comme un tissu moins formel le plus souvent utilisé pour les blazers de sport.

Le polyester

Le polyester est un tissu synthétique qui est connu pour ne pas être respirant. Ça froisse plus facilement que le coton, mais moins que le lin. C’est plus dur de repasser, car ça risque de “fondre” et créer un éclat sur le tissu, donc il vaut mieux l’emmener chez le teinturier.
Attention! Le polyester peut être mélangé avec de la laine, donc vérifiez bien l’étiquette.

Le costume

Le plus simple et d’aller voir un tailleur et de lui dire que vous êtes végétalien, mais c’est aussi la solution la plus coûteuse. Heureusement, le plupart du prêt à porter utilise les 3 matière mentionnées. Quand vous montez dans les marques plus chers, il faut surtout demander pour les boutons, car c’est rarement noté si ils sont faits en corne.

Les accessoires du costume

Le défi ici c’est d’éviter le cuir. Il existe assez de ceintures et chaussure en faux cuir pour ne pas se plaindre, mais le simili cuir s’endommage plus vite. Il faut donc en prendre plus soin et seulement les laver avec de l’eau tiède savonneuse sans trop frotter. Il ne faut pas les cirer, ni utiliser des produits chimiques, ni d’imperméabilisant.

Comme pour les costumes plus chers, les chemises de luxe en coton ont souvent des boutons en perle. Ce n’est pas toujours écrit, donc prenez le réflexe de demander.

Pour les cravates, l’essentiel est d’éviter la soie ce qui est facile vu que c’est toujours écrit sur la cravate (derrière sur la petite extrémité). On trouve aujourd’hui des superbes cravates en polyester ou coton.

Les friperies

Si vous pensez à l’environnement, vous pouvez aisément trouver des costumes et blazers dans le friperies. Ils sont souvent un peu trop grands car c’était la mode il y a 20 ans, mais ça coûte pas si cher de les faire ajuster chez le tailleur. Je m’en sors souvent pour 100 euros, le blazer compris (ils coûtent vraiment pas cher dans le friperies).

Résultat de recherche d'images pour "frederik drost"

Article par Frederik Drost pour l’association Vegan France.

Frederik est graphiste et l’auteur du Guide complet illustré du costume.

Vous aimerez aussi

Tapez ce que vous recherchez et appuyez sur la touche Entrée