Les matières innovantes pour une mode plus éthique et éco-responsable

La mode est un secteur très innovant en terme de matières et de techniques de production pour répondre à la demande croissante d’une mode plus éthique et éco-responsable. En effet, il ne suffit plus de remplacer par des matières synthétiques issues du pétrole pour satisfaire les consommateurs. Quelles sont donc ces nouvelles matières qui passionnent, dans une industrie de la mode végane qui est évaluée, uniquement pour la partie maroquinerie à presque 90 milliards de Dollars à horizon 2025 selon un rapport de Infinium Global Research, soit une évolution de + 50 % sur la période 2019 – 2025.

 

Rappel législatif

Le décret 2010-29 du 8 janvier 2010 portant application de l’article L.214-1 du code de la consommation à certains produits en cuir et à certains produits similaires précise bien
que « L’utilisation du mot « cuir » […] est interdite dans la désignation de toute autre matière que celle obtenue de la peau animale au moyen d’un tannage ou d’une imprégnation conservant la forme naturelle des fibres de la peau. ».

Attention donc aux termes que les créateurs, journalistes et autres influenceurs peuvent utiliser et ne pas nous retrouver dans la situation que peut connaître actuellement le secteur de l’alimentation végétale avec des contrôles, notamment de la DGCSPP (mis en pause pendant la crise Covid-19).

Le cuir de fruits est aussi une spécialité alimentaire à base de fruits déshydratés.

 

Matières les plus connues

Nous avons les matières classiques comme le liège, le lin, le coton… Nous pouvons passer également par le recyclage de tissus ou de matière plastiques ou encore de matières plus originales comme le pneu ou la chambre à air. Lors de notre visite au Change Now Summit, nous en avons vu quelques exemplaires. Pour la bijouterie, il existe des filières de recyclage de métaux rares ou des filières éco-responsables. La création de pierres précieuses en laboratoire est également une piste explorée.

Change Now Summit - Matière innovante
Entreprise US proposant des matières à bases de fibres naturelles entièrement végétales.

 

Matières innovantes

Ces matières innovantes sont souvent issues de la production alimentaire. Les peaux de fruits/légumes, les fibres et autres résidus ou co-produits sont utilisés par les entreprises pour réaliser des matières textiles aux propriétés variées : ressemble au cuir, écologie, imperméabilité.

Cliquez sur les images pour les agrandir.

Variétés des couleurs PinatexLe Pinatex

On ne présente plus le célèbre Pinatex qui est une matière à base de peaux d’ananas. De nombreux créateurs se sont emparés de la matière que ce soit des créateurs indépendants ou encore de sociétés ayant pignon sur rue.

 

 

Cactus - ModeLe Cactus

Ici, il s’agit d’une R&D faite au Mexique avec des ingénieurs cherchant à utiliser les proprités du cactus.  “l’idée d’utiliser cette matière première a été conçue car cette plante ne nécessite pas d’eau pour se développer, et qu’il en existe un grand nombre à travers le Monde”, indique l’un des fondateurs de l’entreprise CV Vegan Cactus Leather.

 

La Pomme / La Mangue

Composé au minimum de résidus de pommes issus essentiellement de la fabrication de jus de pommes et de compotes, cette innovation est dut à une entreprise italienne. Il en va de même pour toutes les matières qui utilisent les résidus agroalimentaires des fruits comme la mangue par exemple. La peau du fruit peut-être utilisée entièrement ou alors mélangée en fonction des propriétés que l’on souhaite donner à la matière.

 

Co-produits du vin / café

L’une des premières matières que l’on a pu rencontrer ces dernières années sont les textiles qui utilisent des co-produits que l’on pensait jusque-là valorisable en compost uniquement, comme le marc de vin issu de l’industrie vinicole ou encore le marc de café. Que ce soit ces deux exemples, ou ceux mentionnées ci-dessus, l’idée est avant tout de réduire le poids de nos déchets pour créer de nouvelles matières.

 

Le Champignon

Les champignons aussi participent à cette grande révolution de la mode. Le champignon utilisé par la société Muskin est le Phellinus ellipsoideus, un champignon parasite des arbres des régions subtropicales Son touché ressemble à s’y méprendre à du « daim ».

 

 

Recyclage de fleurs coupées

Cette idée nous vient d’Inde où un entrepreneur a souhaité valorisé les millions de fleurs coupées laissées dans les Temples lors de fêtes religieuses. Appelée « Fleather », cette matière est toujours en cours de développement.

 

L’organisation PETA en référence encore beaucoup plus sur sont site, n’hésitez pas à y jeter un coup d’oeil –> Lire l’article.

Retrouvez tous nos adhérents spécialistes de la mode éthique, référencés dans trois catégories dédiées : Maroquinerie / Mode et Textile / Sacs et Accessoires

 

 

Facebook
Twitter
LinkedIn
Découvrez aussi