Le marché du complément alimentaire fait face aux nouveaux modes de consommation depuis plusieurs années et à du adapter son offre vers le 100% végétal (modification de la nature des gélules entre autre). Désormais c’est également l’industrie pharmaceutique qui fait face à cette demande de transparence, encore grande utilisatrice de dérivés d’origine animale. Pour illustration, c’est sur ce nouveau créneau de l’éthique que la société Veggiepharm  se positionne aujourd’hui pour offrir le choix de grandes références de la médication en version végane. Rencontre avec Kevin Bondiguel, pharmacien et responsable de développement de la marque VJ-Pharm.

Qui est à l’origine de la marque VJ-Pharm?

Veggiepharm est née de la rencontre entre un entrepreneur et un pharmacien français. Ces deux professionnels des médicaments ont souhaité développer une marque de médicaments et de compléments alimentaires sans aucun composé d’origine animale.

Développer des médicaments sans ingrédient d’origine animale a t’il été une difficulté  ?

Ce n’est pas si facile, de nombreux médicaments contiennent des substances animales utilisées pour leurs propriétés industrielles. Il est fréquent de trouver du lactose, de la gélatine, du stéarate de magnésium ou d’autres ingrédients d’origine animale dans les comprimés et les gélules. Nous nous sommes appuyés sur des alternatives tout aussi efficaces mais  dans le respect de notre cahier des charges contraignant qui exclut toute utilisation animale. D’une façon plus globale pour le domaine pharmaceutique, c’est sont aussi les difficultés administratives qui freinent le remplacement de ces ingrédients dans les médicaments (validation de la formule par les autorités avant la mise sur le marché longue et coûteuse pour les laboratoires).

Bien souvent les médicaments contiennent des agent additionnels à la substance active tels que le lactose, de la gélatine animale ou bien du stéarate de magnésium d’origine animale.

Pourquoi avoir fait le choix du Paracétamol et de la Desloratadine pour lancer VJ-Pharm ? Quels seront les prochains médicaments disponibles?

Nous cherchons à mettre à disposition des médicaments pour le plus grand nombre avec une information optimisée. Le Paracétamol et la Desloratadine traitent la fièvre, la douleur et l’allergie, des symptômes répandus dans la population. Le paracétamol, par exemple, est disponible sous de nombreuses formes mais elles contiennent souvent du stéarate de magnésium d’origine bovine. Nous souhaitons à travers notre gamme VJ-Pharm développer des alternatives sélectionnées pour offrir une visibilité supplémentaire sur ce que nos médicaments contiennent.  Nous travaillons afin de proposer prochainement des paracétamol sous forme de comprimé mais aussi des médicaments pour les brûlures d’estomac et les jambes lourdes.

D’après-vous, comment l’industrie pharmaceutique réagit-elle à cette nouvelle demande globale pour des produits sans ingrédients d’origine animale ?

Il y a dans notre société de plus en plus d’exigences de transparence vis-à-vis des industriels et des produits qu’ils mettent sur le marché. L’industrie pharmaceutique est nettement en retard par rapport à l’industrie agroalimentaire qui adapte ses pratiques aux nouvelles exigences des consommateurs. La volonté de disposer de spécialités sans utilisation animale est légitime dès lors qu’il existe des alternatives tout aussi efficaces.

Le développement de ces médicaments ont-il nécessité de faire des tests sur les animaux,  fréquents dans ce domaine ?

Non. Les médicaments que nous mettons sur le marché ne sont pas des spécialités avec des substances innovantes. Ils ont bénéficié de l’expérience acquise lors des études toxicologiques et cliniques conduites depuis les premiers développements de ces substances. Le paracétamol est par exemple commercialisé à travers le monde depuis les années 1950, les données bibliographiques  disponibles ont alors été suffisantes pour obtenir une autorisation de mise sur le marché délivrée par l’ANSM.

Nos médicaments sont donc véganes et cruelty-free, et pour le prouver nous avons obtenu la certification EVE VEGAN (Expertise Végane Europe) pour notre Paracétamol et Desloratine. Cet organisme français reconnu pour son sérieux est venu vérifier sur le terrain les conditions de fabrication de nos produits. 

Comment obtenir les alternatives Veggiepharm avec son médecin ou chez son pharmacien ?

Nous commercialiserons la Desloratadine VJ-Pharm à partir de janvier 2020. Le Paracétamol et les compléments alimentaires destinés à la grossesse, à la ménopause et au quotidien des végétaliens devraient suivre au deuxième trimestre. Nous mettrons tout en œuvre pour que nos médicaments et compléments alimentaires soient disponibles dans le plus grand nombre de pharmacies. Si votre pharmacie ne dispose pas dans son stock des spécialités de notre gamme VJ-Pharm, il vous suffira de les demander et votre pharmacien se chargera de se faire livrer rapidement via ses grossistes- répartiteurs ou centrales d’achat.

Site officiel VJ-Pharm : http://www.veggiepharm.fr/ 

Tapez ce que vous recherchez et appuyez sur la touche Entrée