F.A.K.E. ou Fashion for Animal Kingdom & Environment est une plateforme dont l’objectif est de promouvoir une mode végane et éthique. Le concept a vu le jour à Los Angeles en août 2019, fondé par Jonathan et Ary Ohayon, créateurs de la marque de sacs à dos véganes Arsayo certifiés EVE Vegan et membres de Vegan France.

Mode pour le Royaume Animal et l’Environnement

Le mouvement F.A.K.E. a rencontré un tel succès sur ses boutiques éphémères, son Halloween éthique et son Musée de la mode éthique que les frères Ohayon ont décidé d’exporter le concept à Paris, à l’occasion de l’ouverture des Galeries Lafayette à l’espace Panoramic de Beaugrenelle où un espace de 100m² sera dédié au mouvement F.A.K.E.

Un projet de Pop-Up Store est en prévision pour un Noël éthique dans trois grandes villes dont Paris. Cet engouement est dû à une prise de conscience des créateurs sur la présence possible de la cruauté animale dans l’industrie de la mode et du textile. La demande d’alternative éthique est également en forte hausse et c’est grâce à celle-ci que le mouvement peut grandir.

Programme : La mode éthique et responsable par les créateurs F.A.K.E

Une boutique éphémère se tiendra du 13 au 24 novembre pour vous présenter les derniers produits en terme de mode éthique. Les marques auront l’occasion de présenter et vendre leurs articles phares pendant ces douze jours, tandis que des conférences et expositions artistiques auront lieu quotidiennement. Une partie de nos adhérents auront la chance de faire partie de cet événement où vous pourrez découvrir leur gamme et assister à une de leurs conférences :

Arsayo sera bien sûr présent quotidiennement afin de vous présenter son sac à dos chic et urbain.

La gamme de sacs à dos éthiques et eco-responsables Arsayo – FAKE pop-up Paris

Coordonnées & Horaires

Centre Commercial BEAUGRENELLE
7 rue Linois – 75015 Paris – France

Lundi au samedi de 10h00 à 20h30
Dimanche de 11h00 à 19h00

 

+ d’informations sur la page Facebook de l’évènement :
https://www.facebook.com/events/455866875042577/

Site officiel FAKE : https://www.fakemovement.com/

La marque française JAROD-π a été créée en 2017 par deux sœurs, Morgane et Roxane, en réponse aux besoins d’une mode durable sans avoir à renoncer au style. Le nom de la marque incarne cet engagement car Jarod-π est le composé de 5 lettres qui signifient : Justice Animal Rights Or Disappearance. Vegan France s’est entretenu avec Morgane à l’occasion de sa prochaine participation à la Vegan Fashion Week qui se déroulera dans quelques jours à Los Angeles.

Que pourriez-vous nous dire sur votre parcours professionnel et sur ce challenge de développer des vêtements véganes et éthiques ?

Initialement j’étais végétarienne. À partir de 2016 ma sœur, Roxane, et moi-même avons opéré un vrai changement, en n’achetant plus de cuir et de laine par exemple. Nous nous sommes progressivement posé les bonnes questions, celles qui trouvaient un écho à nos valeurs. Parmi celles-ci il y avait ce désir de voir des vêtements correspondant à notre éthique. C’est ainsi qu’en 2017 Roxane et moi-même avons créé Jarod Pi en tant qu’entreprise, avec le mot d’ordre suivant : vêtements en série limitée, chaque pièce est numérotée (afin de lutter contre la surproduction), sans matière animale, confectionnés en circuit court, avec des matières premières issues de l’Union européenne!

Le nom lui-même a une signification importante à nos yeux. « Jarod », en plus de sa signification : Justice Animal Rights Or Disappearance il est également le nom d’un chat que nous avons sauvé il y a des années. Quant au terme « Pi »,  la constante d’Archimède témoigne de l’importance de l’équilibre, de la réflexion et de l’harmonie sur ce que nous entreprenons.

Le perfecto MIA de JAROD-π : Coton biologique + Polyester + Polyuréthane recyclé des déchets des océans / waterproof

 

Avez-vous rencontré des problèmes dans la mise en place de votre circuit de confection?

Plutôt oui, surtout lorsque vous recherchez des usines et des artisans au sein même de l’Union Européenne. Beaucoup d’entre eux ont des exigences quantitatives que nous ne pouvions pas nous permettre éthiquement. J’ai pour ma part effectué beaucoup de recherches sur Internet, ainsi que sur plusieurs déplacements et salons. C’est ainsi que nous avons réussi à mettre sur pied toute notre logistique actuelle. Aujourd’hui nous travaillons principalement avec des prestataires français, polonais, italiens et suisses. Cela demande, bien évidemment, une grande rigueur organisationnelle, mais la traçabilité de nos vêtements est excellente, vu que leur confection ne dépasse pas les frontières de l’Europe. Ainsi, l’un de nos articles (un perfecto) est constitué d’un revêtement textile 100% recyclé!

Cette organisation bien particulière n’est pas un hasard, elle répond en toute logique à notre philosophie: consommer moins mais mieux.

Morgane, co-fondatrice de JAROD-π

Arrivez-vous actuellement à vivre de votre activité?

Pas encore, il faut en général trois ans à un entrepreneur quel qu’il soit pour constater les premières retombées commerciales. Je suis confiante en l’avenir car je crois en ces valeurs et je ne doute pas que de plus en plus de personnes y adhèrent. C’est pourquoi je privilégie les circuits courts et les séries limitées, de ce fait je peux aisément aller rendre visite aux prestataires avec lesquels je travaille. Cela me permet de contrôler la qualité des usines, le bien être des employés ainsi que la qualité et les certification des produits, les coûts.

Quels sont vos projets pour l’avenir de Jarod-π ?

Dans un premier temps ce serait d’étoffer la marque bien sûr, en proposant de nouvelles gammes de vêtements, toujours en éditions limitées  et numérotées. Nous allons prochainement lancer une collection pour hommes. Je suis très enthousiaste pour la suite des événements. Nous avons aussi l’opportunité incroyable de participer à la toute première Vegan Fashion Week dans quelques jours. Nous serons présents pour marquer notre engagement pour un futur plus responsable.

Résultat de recherche d'images pour "jarod pi"

Découvrir la marque via  l’Annuaire Végane : Jarod Pi

 

Article par Sylvain Bernière pour l’association Vegan France.

Lors de la Fashion Week de Londres en septembre 2018, nous avions déjà évoqué dans ce blog les changements de pratiques au sein de certaines grande maison de couture. Désormais, la Vegan Fashion Week va plus loin.

Elle débutera le 1er février pour 4 jours de festivités éthiques autour de la mode. Cette première mondiale est le reflet d’une activité intense en Californie sur le bien-être animal. C’est donc logiquement qu’Emmanuelle Rienda, activiste française et créatrice de l’agence Le Frenchlab, dont le champ d’activités se situe autour de la « smart fashion » et de l’éthique et basée à Los Angeles, a créé la première Vegan Fashion Week au monde.

Un évènement tourné vers les solutions écologiques

Le Consulat français, à travers sa directrice des Services Culturels, Séverine Madinier, souhaite tout le succès possible à cette agence. Elle encourage également la mise en place de la Vegan Fashion Week dont la soirée d’ouverture aura lieu au Musée d’Histoire Naturelle de Los Angeles.

Une sélection de conférences aura lieu, en partenariat avec PETA & Fashion Revolution. Cette soirée de lancement sera animée par des vidéos montrant l’évolution de la mode végane et quelques grandes pièces de designers avec le traditionnel défilé de mode dans ce lieu plus qu’insolite.

https://static1.squarespace.com/static/5bd7892a0cf57d366d366d7c/t/5c2acdc88a922d1c5ead844f/1546367131190/VFW3.jpg?format=750w

Le thème de cette année est « Faire face à notre temps » pour reprendre les thématiques transversales du changement climatique et des questions écologiques à travers l’art, la culture et la mode. Pour la soirée de lancement, Robert Lempert, prix Nobel de la paix de 2007, prononcera le discours d’ouverture.

« J’aimerais que cela ouvre le débat dans l’industrie de la mode en éduquant et en dessinant les connections entre nos valeurs les plus importantes : le respect de la vie humaine, le droit des animaux et l’environnement », déclare la créatrice la Vegan Fashion Week, Emmanuelle Rienda.

https://d3kqkuy1hpjocx.cloudfront.net/s3fs-public/styles/medium/public/pictures/picture-96880-1500569841.jpg

Emmanuelle Rienda, fondatrice de la Vegan Fashion Week.

Les jours suivants, les participants pourront découvrir l’environnement végane de Los Angeles en visitant le fameux « Fashion District » à la découverte de créateurs, de la culture et cuisine végane.

Les créateurs français suivent de près ce fashion show hors du commun

« Faut-il être étonné que Los Angeles accueille en février la première vegan fashion week ? À vrai dire pas vraiment quand on sait que la Californie est l’un des endroits au monde où l’écologie et le véganisme se veulent les plus développés. », déclare Bergthor Bjarnason, fondateur de Vegan Vogue, spécialiste des accessoires mode végane basé à Nice (voir notre article sur Vegan Vogue).

Une sélection d’entreprises du monde entier seront mises à l’honneur dont les français :

A suivre de près donc pour toutes les entreprises de la mode, de la gastronomie qui souhaitent promouvoir un certain luxe, savoir-vivre et savoir-faire à la française… Végane biensur…

Article par Florence Dusseaux pour l’association Vegan France

Tapez ce que vous recherchez et appuyez sur la touche Entrée