Le salon Veggie World qui s’est tenu la semaine dernière à Paris conforte toujours son positionnement de salon des innovations et tendances véganes. Le nombre de visiteurs est toujours aussi important (entre 6000 et 7000 visiteurs à chaque édition selon les organisateurs) et confirme l’engouement du grand du public pour les produits respectueux des animaux. Bonne nouvelle pour notre structure, cette édition comptait pas moins d’une quinzaine d’exposants adhérents à Vegan France Interpro parmi le total de 115 exposants du salon (18,4% de présence du réseau VFI).

Nous avons donc eu l’occasion de rencontrer nos membres, et de discuter ensemble des enjeux de leurs cœurs de métiers. Bien que nous les aillons quotidiennement au téléphone, nous pensons que rien n’égale le fait de se voir en personne, et de parler face-à-face. Échanger, se parler directement : ces moments de rencontres sont privilégiés et capitaux à nos yeux.

Avancer ensemble

Ce salon est également pour nous l’occasion d’informer nos adhérents de notre actualité. En effet, le développement de nos contacts professionnels dans le domaine de l’entrepreneuriat et des organismes publiques et européens fait partie de notre identité. Ainsi, nous cherchons en permanence de nouveaux moyens de répondre à vos attentes, de faire exister le réseau face aux géants de la consommation qui s’engagent désormais dans les alternatives véganes (Danone, Carrefour, Herta, Yoplait, Andros, H&M…).

Voici donc un retour en photos sur ces sociétés françaises 100% véganes et adhérentes au réseau VFI.

 

Stéphanie Bartczak "3 ingrédients = 1 pâte à tartiner au chocolat"- VeggieWorld Paris 18 mai 2019

Stéphanie Bartczak « 3 ingrédients = 1 pâte à tartiner au chocolat » – VeggieWorld Paris 18 mai 2019

Nous avons eu la joie d’assister à l’animation cuisine végétale de Stéphanie Bartczak, alias La Véganista, pour une recette simplissime « 3 ingrédients = 1 pâte à tartiner au chocolat ». Stéphanie est consultante en cuisine végétale, auteure du guide « Vegan Pas à Pas » (Editions Ulmer). Le salon VeggieWorld est l’occasion pour les spécialistes du sujet, comme Stéphanie, de se faire connaitre du grand public et participer à la vulgarisation du mode de vie végane. Nouveauté : Stéphanie s’associe au Centre Européen de Formation pour proposer une spécialisation Cuisine Végétale pour le CAP Cuisine. Nous en reparlerons prochainement dans notre blog.  Retrouvez La Veganista dans l’annuaire végane.

 

La marque Camille au salon Veggie World Paris 2019 (c) Vegan France Interpro

La marque Camille au salon Veggie World Paris 2019 (c) Vegan France Interpro

Camille est une marque française de sacs et accessoires véganes. Ces sacs sont fabriqués en France et utilisent des matières écologiques, tels le Pinatex (cuir d’ananas) ou le coton biologique. L’entreprise adopte aussi une démarche zéro plastique en proposant à la place du papier recyclable pour la protection des sacs et accessoires. Découvrez Camille Vegan Bags sur l’annuaire végane.

 

La marque Arsayo au salon Veggie World Paris 2019 (c) Vegan France Interpro

La marque Arsayo au salon Veggie World Paris 2019 (c) Vegan France Interpro

 

L’entreprise familiale Arsayo (spécialistes des sacs depuis 30 ans) est une entreprise innovante et aujourd’hui pleinement engagée dans un mode de production écologique et éthique. La totalité de la production de ce célèbre sac (gagnant d’un prix au concours Lépine) est réalisée en Europe, sans cuir et propose désormais également une collection en liège affichant un bilan carbone négatif ! Découvrez Arsayo dans l’annuaire Végane.

 

La marque ByNath au salon Veggie World Paris 2019 (c) Vegan France Interpro

La marque ByNath au salon Veggie World Paris 2019 (c) Vegan France Interpro

Les animaux et la libération animale sont la source d’inspiration de la marque Rennaise BYNATH. Ce sont des « vêtements doux pour des messages forts » selon la fondatrice. Des t-shirts, pulls et sacs fabriqués avec des tissus biologiques certifiés GOTS et Fair Wear, dont une partie des bénéfices sont reversés à une association de protection animale. Découvrez BYNATH dans l’annuaire végane. Faites passer le message !

 

Jean Louis Mahé au salon Veggie World Paris 2018 (c) Vegan France Interpro

Jean Louis Mahé au salon Veggie World Paris 2018 (c) Vegan France Interpro

D’origine bretonne, Jean Louis Mahé est une marque de haute maroquinerie et vêtements alternatifs qui a su allier style et économie bienveillante envers la planète et les animaux en respectant une charte éthique et environnementale. Son objectif depuis toujours : offrir une alternative de qualité sur un marché dominé par l’industrie du cuir. Le design urbain des sacs, leurs noms inspirés des animaux sauvages se veulent le symbole de la raison et l’action. Découvrir Jean Louis Mahé sur l’annuaire végane.

 

Gange Créations au salon Veggie World Paris 2019 (c) Vegan France Interpro

Gange Créations au salon Veggie World Paris 2019 (c) Vegan France Interpro

 

Gange est une marque de maroquinerie en fibres naturelles qui mêle responsabilité et légèreté, à l’esprit bohème. Fondé par Elise et Rachel, ces sacs de fabrication française entièrement cousus main sont à base de feutre végétal (fibres de bois et fibres de mais) qui permet un touché moelleux sans les bouloches qui lui sont associées. Leurs couleurs vives sauront plaire à tous. Découvrir Gange dans l’annuaire végane.

 

Ashoka Paris au salon Veggie World Paris 2019 (c) VeggieWorld

Ashoka Paris au salon Veggie World Paris 2019 (c) VeggieWorld

Ashoka Paris est une jeune marque de maroquinerie française, haut de gamme écoresponsable et végane. D’inspiration parisienne, ces sacs sont destinés aux femmes et hommes qui ne sont pas insensibles à la souffrance animale et qui recherchent des sacs éthiques tout en gardant le style. Ashoka innove en développant le « cuir de pomme », un matériaux permettant de réduire la part de plastique des sacs de 15% grâce aux déchets recyclés de pommes, ce sont aussi des doublures faites de plastique recyclé. Découvrez Ashoka Paris dans l’annuaire végane.

 

La marque Camille au salon Veggie World Paris 2019 (c) Vegan France Interpro

 

Paola Borde est un atelier français de maroquinerie d’art, artisanal, qui mélange design et matériaux écologiques (bois, paille, liège…). Né de l’union d’un couple d’artisans passionnés par la maroquinerie mais aussi engagés dans une démarche écologique et responsable, ils décident d’utiliser le « point sellier », un savoir-faire qui ne peut être égalé par la machine. Le résultat : une qualité inégalable, une solidité à toute épreuve. Découvrez les créations de Paola Borde dans l’annuaire végane.

 

Le Rouge Français au salon Veggie World Paris 2019 (c) Vegan France Interpro

Le Rouge Français au salon Veggie World Paris 2019 (c) Vegan France Interpro

Le Rouge Français est une jeune marque de rouges à lèvres fabriqués en France, biologiques et véganes. Les fondateurs sont persuadés que ce que l’on se met sur la peau devrait être consommable, c’est pour cela qu’ils ont travaillé sur des formulations naturelles et colorations extraites de plantes tinctoriales. Certifiés « Clean Beauty », tous leurs produits sont garantis sans ingrédients controversés ni allergènes. Nouveauté : La marque s’est associée à Ashoka Paris pour proposer des nouveaux étuis en édition limitée avec l’innovation « cuir de pomme ». Découvrez Le Rouge Français sur l’annuaire végane.

 

La marque Camille au salon Veggie World Paris 2019 (c) Vegan France Interpro

 

Héritier d’un savoir faire familial d’excellence de la cosmétique française, Monsieur Arsène est une nouvelle marque biologique et végane dédiée à l’univers masculin. Inspiré des usages traditionnels des soins de la barbe, la marque répond aux besoins actuels en optimisant des formulation respectueuses de la santé et des animaux. C’est désormais des huiles, crèmes et parfums que vous pourrez vous procurer, soigneusement emballés dans un décors minimaliste et pochon en lin réutilisable. Découvrez Monsieur Arsène dans l’annuaire végane.

 

The Vegan Place salon Veggie World Paris 2019 (c) Vegan France Interpro

The Vegan Place salon Veggie World Paris 2019 (c) Vegan France Interpro

Nous avons eu le plaisir de rencontrer en personne l’équipe fondatrice de la plateforme Vegan Place , la première place de marché française en ligne qui propose un catalogue complet de produits 100% véganes. L’équipe s’occupe de référencer une gamme exhaustive et contrôlée en réponse à un besoin grandissant : l’accès aux alternatives véganes dans toutes les catégories de la consommation. C’est une équipe passionnée qui s’appuie sur un modèle équitable et orienté vers le « bien vivre ensemble ». Découvrez Vegan Place dans l’annuaire végane.

 

 

Burger Theory au salon Veggie World Paris 2019 (c) Vegan France Interpro

Burger Theory au salon Veggie World Paris 2019 (c) Vegan France Interpro

Nous en avions parlé il y a quelques semaines (voir notre article ici), voici l’équipe de Burger Theory présent pour restaurer les nombreux visiteurs du salon Veggie World. Probablement les burgers véganes les plus savoureux de la capitale. L’établissement fondé par Tom et Julia  en 2018 a pour but de casser les préjugés sur l’alimentation végétale avec gourmandise et humour, et le succès est déjà au rendez-vous. Découvrez Burger Theory dans l’annuaire végane.

 

Champagne Legret au salon Veggie World Paris 2019 (c) Vegan France Interpro

Champagne Legret au salon Veggie World Paris 2019 (c) Vegan France Interpro

Champagne Legret & Fils est une maison de champagne basée à Talus-Saint-Prix. Conçu dans le respect de la faune et de la flore, sans additifs d’origine animale (en effet, les vins et boissons font traditionnellement l’objet d’additifs techniques d’origine animale , voir notre article sur le sujet). Habitués des salons véganes de part leur engagement personnel, cette entreprise familiale a su faire connaitre la valeur de son savoir-faire en faveur de méthodes de  cultures biologiques et biodynamiques. Découvrez Champagne Legret (I love Vegan Champagne !) sur l’annuaire des vins véganes.

 

myVeggie au salon Veggie World Paris 2019 (c) Veggie World Paris

myVeggie au salon Veggie World Paris 2019 (c) Veggie World Paris

Professionnels de la pharmacie, l’équipe fondatrice de myVeggie a développé une gamme de compléments alimentaires certifiés véganes et adaptés à tous. Composés d’actifs de plantes, champignons, vitamines et minéraux, ces formules sont des réponses saines aux besoins quotidiens (certifiés EVE VEGAN). Cette nouvelle gamme est disponible en pharmacie (demandez conseil à votre pharmacien) et sur leur site en ligne. Découvrez myVeggie sur l’annuaire végane.

 

Pascale Salmon au salon Veggie World Paris 2019 (c) Vegan France Interpro

Pascale Salmon au salon Veggie World Paris 2019 (c) Vegan France Interpro

Reconnue sur la toile pour ses créations artistiques en faveur du respect des animaux et du véganisme depuis de nombreuses années, Pascale Salmon est une illustratrice et activiste de grand cœur. Ses peintures sont une invitation à réfléchir, à changer notre regard sur tous les animaux qui sont exploités, qui souffrent et sont tués sans nécessité. Découvrez les créations de Pascale Salmon dans l’annuaire végane.

 

Florence Dusseaux et Lisa Roche au salon Veggie World Paris 2019 (c) Vegan France Interpro

Florence Dusseaux et Lisa Roche au salon Veggie World Paris 2019 (c) Vegan France Interpro

(A gauche) Florence Dusseaux fondatrice de la société 2B International, est spécialiste du développement international (notamment l’Amérique du nord) et de la communication pour les entreprises véganes. Florence fait partie des partenaires clés de Vegan France Interpro et intervient régulièrement lors de nos conférences et événements en tant qu’experte du développement économique végane.  Découvrez 2B international sur l’annuaire végane.

(A droite) Lisa Roche pour l’association Pondation de Félicie, fondatrice d’un refuge pour animaux basé en Eure-et-Loir. Cette association recueille des poules pondeuses destinées à l’abattoir et leur offre une seconde chance : vivre leur vie, être soignées et être adoptées par des parrains de l’association. Découvrez Pondation de Félicie sur l’annuaire végane.

 

Alexandra Blanc et Vegan Impact au salon Veggie World Paris 2019 (c) VeggieWorld

Alexandra Blanc et Vegan Impact au salon Veggie World Paris 2019 (c) VeggieWorld

L’association Vegan Impact, partenaire de sensibilisation de Vegan France Interpro depuis 3 ans, était également présent pour informer le public. Fondée par Alexandra Blanc en 2015, cette structure organise des manifestations et actions de sensibilisation aux droits des animaux . Elle s’articule autour de trois pôles : le respect des animaux, les bienfaits du véganisme pour la santé et les bienfaits du véganisme pour l’environnement. Découvrez Vegan Impact dans l’annuaire Végane.

Egalement présents, mais le temps nous a manqué pour les rencontrer : le restaurant parisien bio et végane Yema Food  et le traiteur végane Inspiration Veggie.

Nous remercions chaleureusement tous nos adhérents d’avoir accepté de prêter leur image pour cet article et pour les multiples échanges enrichissants. Nous éperons les voir de nouveaux très nombreux à la prochaine édition de Veggie World Paris.

Crédits photos : (c) Vegan France Interpro et (c) Veggie World France.

 

Le véganisme et le recyclage, dans un souci d’éthique et de respect de l’environnement, ont toujours été étroitement liés, dans un souci d’éthique et de respect de l’environnement. C’est avec ce brassage de valeurs que Vegan France est parti à la rencontre de Jennie, créatrice de la marque FANTOME et grande gagnante du concours Vegan Award France organisé par le salon VeggieWorld Paris en octobre dernier. Lumière sur cette jeune femme passionnée par les circuits courts et le recyclage créatif…

Le sac Fantôme lauréat du Vegan Award France 2018 organisé par le salon Veggie World.

Résultat de recherche d'images pour "fantome veggieworld award"

Pouvez-vous nous raconter votre parcours professionnel, et ce qui vous a conduit à évoluer dans les matières recyclées?

J’ai initialement suivi une formation en couture et en stylisme. Une formation que je n’ai point fini car cette immersion professionnelle m’a permis de me rendre compte que je n’aimais pas certains aspects de ce métier, à savoir : la rentabilité, et le rythme trop soutenu, qui s’articule principalement autour de l’obsolescence programmée des vêtements. Pour moi cela était tout simplement incompatible avec mon éthique personnelle.

Par la suite, j’ai enchaîné les stages dans l’élaboration de costumes de scène, puis dans le milieu orthopédique, où j’étais chargé de concevoir des sous-vêtements pour femme. Mais mon éthique était toujours bien présente. Du coup, avec le concours de mes parents, nous avons monté notre propre boutique d’articles Made in France en 2010. Cette dernière existe toujours, elle est située à Bordeaux et s’appelle Wan. FANTOME est venu quelques années plus tard, en 2014. De là, je me suis d’avantage positionnée sur des demandes ciblées, comme les sacs à dos par exemple, en renforçant la communication avec l’acheteur. C’est une démarche que j’aime beaucoup, celle d’être à l’écoute, et de réagir selon les réactions et anecdotes des clients. Il y a une vraie démocratie entre nous.

https://www.vegan-vogue.com/img/cms/IMG_0660.jpg

Remise du Vegan Award France 2018 à Jennie de la marque FANTOME en octobre dernier au salon Veggie World Paris.

Recycler des chambres à air de vélo n’est pas anodin. Qu’est-ce qui vous a amené à vous inscrire dans une telle démarche?

Le recyclage existe depuis longtemps, c’est un fait, mais il est hélas souvent situé loin de chez nous, en Asie par exemple. Ce qui est dommage, car les matériaux de recyclage existent aussi chez nous. Je fais du vélo depuis longtemps, et l’idée de «sur cycler» les chambres à air m’est venue tout naturellement. J’aime beaucoup la couleur noire, et le rendu de ce caoutchouc recyclé donne une gamme de sacs vraiment très élégante. Nous avons d’excellents retours de clients, notamment sur les salons, qui restent persuadés qu’il s’agit de sac en cuir. De plus, la chambre à air est un matériau résistant et étanche, qui dure dans le temps. Son entretien est facile et ne nécessite que de l’eau et du savon de Marseille.

Le mot «FANTOME» en lui-même n’est pas un hasard. Il s’agit d’un mot qui fait référence à une fabrication elle aussi française. De plus, dans la culture populaire le fantôme se déplace sans laisser de trace sur terre. Il y a donc une analogie forte avec une ligne de conduite écologique.

https://assets.bigcartel.com/theme_images/25868173/FANTOME_sac_recyclage_ecologique_madeinfrance_maroquinerie-2.jpg?auto=format&fit=max&w=1300

Les créations de FANTOME sont réalisées à partir de chambres à air recyclées.

Votre circuit de confection est presque exclusivement hexagonal, avec seulement quelques prestataires au sein de l’Union Européenne. Avez-vous rencontré des difficultés pour sa mise en place et son fonctionnement ?

Fort heureusement, il y a encore pas mal d’ateliers de confection en France, et cela n’a pas été trop difficile de trouver un savoir-faire inhérent à notre activité. Le travail de transformation du caoutchouc est, néanmoins, relativement long. Nous avons donc monté notre propre atelier à côté de Bordeaux afin de garder la mainmise sur nos différentes créations. Ca n’a pas été facile car nous n’étions pas maroquinier à la base. Il a fallut nous former, sur une période d’une année environ. Mais nous y sommes arrivés, à force de ténacité. À part quelques pièces, notamment métalliques, notre production est majoritairement hexagonale, ce qui est une bonne chose!

L’image contient peut-être : 1 personne

Photo : Nidimages Works – Photography pour FANTOME.

Où les gens peuvent-ils se procurer vos créations?

Nous vendons sur les foires, mais aussi sur les salons, et bien entendu sur Internet. Nous avons également établi des partenariats, un peu partout en France, avec des revendeurs et des boutiques, dont la liste est consultable sur notre site.

Que souhaiteriez-vous développer à l’avenir pour la marque FANTOME ? Avez-vous des projets annexes?

Parallèlement à nos gammes de sacs et de portefeuilles, nous commercialisons aussi des t-shirts et des chaussettes en coton bio, fabriqués en France. C’est une démarche que j’apprécie beaucoup. J’aimerais, dans l’avenir, pouvoir développer d’autres matières végétales comme le lin et le chanvre, ainsi que des fibres faites à partir de plastique recyclé. J’ajouterais enfin qu’actuellement les feutrines qui composent nos sacs sont recyclées à hauteur de 50%. Nous espérons bien atteindre les 100% dans un futur assez proche. S’inscrire dans un recyclage dynamique est essentiel pour moi !

Photo : T-shirt made in France 100% coton par FANTOME.

Consultez la fiche de la marque FANTOME sur l’Annuaire Végane.

 

Article par Sylvain Bernière pour l’association Vegan France.

L’association VEGAN MARATHON fait de plus en plus parler d’elle sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus sur ces ambitions et origines, nous sommes allés à la rencontre de Magà Ettori, fondateur de l’ONG qui nous explique comment ce projet va permettre de défier les idées reçues sur l’alimentation végétale et créer l’une des plus grande communauté sportive végane.

Comment résumer l’association VEGAN MARATHON ? Quelles sont ces objectifs ?

Magà Ettori : La générosité, l’échange, le partage, la valeur de l’exemple, le dépassement de soi sont les principaux axes de l’association. Tous les membres bénévoles de l’association sont mis en lumière dans leurs défis sportifs et font l’objet d’une attention particulière quant à leur accompagnement vers le succès. Leur exemple, leurs défis personnels, leur volonté de réussir des performances qu’ils n’imaginent pas atteindre constituent l’énergie de cette communauté.

« Porter les couleurs de VEGAN MARATHON c’est sensibiliser à la cause animal et au dépassement de soi »

Vegan Marathon est une ONG qui ne s’arrête pas à Paris ou aux frontière françaises, tout le monde peux créer une ambassade et porter les couleurs de l’association. Actuellement des ambassadeurs d’Allemagne, Chili, Suisse, Autriche, Argentine, Canada… participent et soutiennent l’aventure Vegan Marathon. Vous pouvez obtenir les coordonnées de l’ambassade près de chez vous sur le site Internet de l’association et devenir vous-même ambassadeur ou coach sportif !

Comment est né Vegan Marathon ? Pouvez-vous nous raconter ce qui vous a poussé à créer ce projet international ambitieux ?

M.E. : « Je suis cinéaste dans le cinéma indépendant depuis les années 1990. En 2012, déjà militant écologiste engagé, j’ai vécu ma toute première prise de conscience vis à vis de la condition animale pendant la présentation de mon film sur le dérèglement climatique. En effet, à l’issue de la projection, des militants animalistes m’ont approché et m’ont expliqué les problématiques écologiques liées à l’élevage intensif. Je pensais avoir cerné les problèmes environnementaux de notre société, mais je suis tombé de haut quant à mon ignorance sur la condition animale. Suite à cette prise de conscience, je décide de devenir végane et de créer le Collectif Vegan Corsica, qui œuvre au développement du véganisme en Corse (dont je suis originaire). Mon chemin militant prendra ensuite la direction de Vegan Marathon.

Magà Ettori au Marathon de Paris, 2017.

A l’origine du projet Vegan Marathon, je pesais 140 kg, je faisais des apnées du sommeil potentiellement mortelles et de l’hypertension. Très sportif dans ma jeunesse, j’ai toujours souhaité participer à un marathon. Je m’imaginais en finisher du Marathon de New-York, mais suite à un accident, puis à deux greffes d’organes, j’ai arrêté le sport. Je ne pensais pas m’y remettre un jour.
En 2013, j’ai suivi avec intérêt l’aventure de Janette et Alan Murray, qui deviendront plus tard ambassadeurs Australiens de Vegan Marathon. Le couple végétalien âgé respectivement de 64 et 68 ans, a couru un marathon par jour pendant 366 jours consécutifs, soit plus de 15000km en un an, le tour de l’Australie. Leur performance m’a littéralement bluffé ! Puis, à 36 ans à cause de mes soucis de santé les médecins m’ont prédit qu’il me restait 10 ans à vivre… Deux ans avant l’échéance fatidique, j’ai décidé de réagir. Engagé dans la cause végane depuis 2012, je me suis dit que ce serait formidable de courir le marathon de Paris pour sensibiliser à la cause animale. « 
Quelles sont les transformations qui ont opéré en vous suite à votre engagement pour le véganisme, et ensuite dans le sport avec Vegan Marathon ?

M.E. : « Depuis que j’ai abordé et adopté un mode de vie végane, j’ai parfois l’impression de vivre dans un monde parallèle. Mais je me rappelle alors que j’étais dans une position de totale ignorance seulement 6 ans auparavant. Je ne me permet donc pas d’avoir une attitude négative ou critique envers les personnes non véganes. Aujourd’hui j’adopte avant tout une posture positive tournée vers la valeur de l’exemple, l’information, l’animation autour du progrès et du dépassement de soi. J’ai la chance d’avoir une famille soudée, qui s’est très vite engagée avec moi, malgré des origines Corses qui auraient pu être un frein liée à des traditions solidement ancrées. Avant de m’investir avec Vegan Marathon je n’étais pas capable de courir plus d’une minute. Aujourd’hui je suis fier d’avoir participé et terminé 3 marathons ! ».

L’association VEGAN MARATHON est aussi le créateur du projet INSAVE – Institut du Sport et de l’Alimentation Végétale. De quoi s’agit t’il ?

M.E. : « Vegan Marathon à pour objectif de mettre en place, sous la forme d’un institut holistique, une équipe de 14 coaches sportifs à la disposition de tous ceux qui souhaitent travailler leurs performances sur la base d’une alimentation 100% végétale. Elle permettra de faire avancer les connaissances sur la question et de récolter des données scientifiques concrètes pour défendre cette approche. Coaching individuel, rencontres, cours et formations, missions de solidarité et point d’informations, sont autant d’activités prévues dans cet Institut du Sport et de l’Alimentation Végétale – INSAVE qui sera situé en Ile de France. Nous comptons sur les dons et soutiens financiers pour concrétiser cet institut. »

Dernièrement l’association à participé au Marathon de Paris et au Salon du Running. Des célébrités du sport vous ont-elles rejoins ou affiché leur soutien ?

M.E. : « Notre participation à ces évènements est à chaque fois une merveilleuse expérience humaine, et l’occasion pour nous d’informer sur l’alimentation végétale. Oui, de nombreux visiteurs et sportifs ont été intéresses par nos actions. L’accueil du public nous conforte dans l’idée que notre association à un rôle important à jouer dans la sensibilisation à la cause animale. La team sportive de Vegan Marathon est également présente dans les compétitions internationales (Marathon de Paris, New-York, Berlin, Tokyo, Boston, Amsterdam, Londres, dans des trails, des courses sur route, des triathlons, des épreuves de natation, de cycles, de fitness, de musculation, de Crossfit et autres sports de glisse, …). »

L’association lance également « CHALLENGE FOR LIFE », pouvez-vous nous en dire plus ?

M.E. : « Challenge for Life c’est un mois de défi, du 1er au 31 juin. Des membres de l’association s’illustrent par des performances sportives dans l’objectif de briller par l’exemple, obtenir la reconnaissance de leurs progrès, de leur travail autour du dépassement personnel. C’est une occasion supplémentaire de faire rayonner l’association auprès du public. « 

En 2017, Vegan Marathon deviens l’une des plus grandes équipes de coureurs végétariens et véganes, avec des membres dans 15 pays. Quelle succès ! Pour résumer, comment participer à Vegan Marathon et ses projets pour la cause animale ?

M.E. : « Vous pouvez soutenir l’association via des dons, vous pouvez courir pour les animaux lors de nos actions aux évènements sportifs, vous pouvez devenir VG COACH, devenir ambassadeur, partenaire, sponsor, bénévole ! Utilisez le site Internet de VEGAN MARATHON pour rejoindre l’aventure ! ».

https://veganmarathonlefilm.wordpress.com/

L’équipe Vegan Marathon au salon VeggieWorld Paris Avril 2018.

VEGEFEST est un nouveau concept de salon végane lancé le 16 juin dernier à Paris. Cet évènement s’est tenu le 16 et 23 juin et reprendra dès le samedi 1er septembre, tous les samedis dans le 5eme arrondissement.

Entrée gratuite et ouverte à tous

Situé 270 rue Saint Jacques 75005 Paris, près du jardin du Luxembourg dans le 5eme arrondissement, ce salon est ouvert à tous, végane ou non, et est totalement gratuit.

Des exposants nationaux et internationaux

Tous les samedis c’est une vingtaine d’exposants différents qui proposerons leurs produits, savoir-faire, infos… et bonne humeur. Les visiteurs découvrirons de nouvelles marques à chaque édition ainsi que des associations comme Vegan Marathon qui anime des activités liées au sport. Les exposants et associations peuvent également y proposer des café philo, conférences, ateliers cuisine, etc.

Un salon hebdomadaire pour créer un point de rencontre quotidien avec le public

Alexandra, responsable du salon, explique que l’idée derrière le VEGEFEST est de rendre accessible le véganisme aux véganes et non-véganes en proposant une activité à disposition tous les samedis. Ainsi, c’est un espace unique et régulier qui est maintenant à la disposition de tous ceux qui souhaitent faire découvrir les alternatives et la philosophie végane à Paris.

Des concours, des animations seront régulièrement organisés pour animer l’ambiance de ce rendez-vous, qui se veut convivial et positif.

En savoir plus : http://www.vegefest.com

Le salon incontournable de l’univers végane a ouvert ces portes les 7 et 8 avril dernier au 104, rue Curial à Paris.

Avec une hausse régulière du nombre de visiteurs, le salon VeggieWorld lancé initialement en Allemagne remporte un beau succès. Avec deux éditions annuelles à Paris, une prochaine édition prévue à Bordeaux, et une édition spéciale de noël prévue à Lille, ce salon est devenu une figure importante et un point de rencontre essentiel pour les entreprises et acteurs du secteur. VeggieWorld s’est également imposé au niveau européen comme en Belgique, Pologne, Espagne et bientôt… la Chine d’après les organisateurs. Bref ce salon n’as pas fini de se développer, en relation avec la demande croissante des consommateurs en alternatives aux produits d’origine animale.

L’équipe Vegan France a réalisé pour vous un petit reportage de cet évènement. Une série d’images étant plus parlante qu’un long discours, retrouvez dans notre diaporama l’ambiance et les nouveautés qu’il ne fallait pas manquer au printemps 2018 !

Alimentation : goutez aux merveilles culinaires véganes !

Au programme du salon cette année, beaucoup de nouveautés à déguster et des classiques revisités : gâteaux, houmous, glaces, boissons et alcools, similis carnés, galettes végétales et falafels, sauces et condiments, du chocolat, des créations crues, des « frawmages ». Voici quelques stands et marques d’alimentation que vous ne connaissez peut-être pas encore…

Le stand de DO DO COOKIE , spécialistes des cookies et des glaces véganes.

Stand de FUNKY VEGGIE, la boule en-cas végane et gourmande ! « Que la boule soit avec toi ».

Stand de L’ATELIER V, société bretonne créateur de houmous et de crumbles véganes et biologiques.

Le stand de la marque de sauces véganes THE GOOD SPOON.

Le stand de la frawmagerie JAY&JOY, la première crémerie 100% végétale de Paris.

Une innovation crée par l’entreprise ODONTELLA : des tranches végétales de la mer, à base d’algues marines !

Des alternatives aux produits laitiers

Les frawmages suisses VEGUSTO, une marque incontournable d’alternatives aux produits d’origine animale depuis plus de 10 ans.

Stand de la créatrice culinaire CRUDIVINE, spécialiste de l’alimentation vivante. Ici quelques frawmages véganes de sa création.

Une autre planche de frawmages véganes par LES NOUVEAUX AFFINEURS.

Durant le salon, nous avons savouré…

Le salon est une merveilleuse occasion de déguster des mets traditionnels en version végane proposés par les meilleures adresses et spécialistes de Paris (et d’ailleurs – Hollande, Allemagne entre-autres) : tacos, wraps, plats asiatiques, du fast-food (burger, hot-dogs), plats indiens, salades mixtes, pâtisserie française, gaufres, crêpes, etc… bref chacun pouvais y trouver son bonheur en version sucré ou salé.

Le « weed buger » (burger aux algues) par THE DUTCH WEEDBURGER.

Une gaufre liégeoise végane par le spécialiste WAFFLES VEG.

Le HOTDOG version végane par le spécialiste parisien HOTVOG.

Le « DONER KEBAB » version végane par le spécialiste MAKAM NATURKOST MAKAM.

Textiles et Accessoires de mode

Le salon compte également de nombreux exposants de sacs, chaussures et textiles. Vous pouvez y découvrir les alternatives écologiques et respectueuses des animaux disponibles sur le marché, en boutique ou sur Internet. Au programme : « cuirs » alternatifs tels la fibre d’ananas, les fibres végétales tels le lin ou le chanvre, le plastique recomposé et les matériaux recyclés…

La marque ASHOKA et sa gamme de sacs innovants et véganes. Leur innovation : réduire jusqu’à 30% le plastique utilisé pour sacs en ré-utilisant des déchets de pommes ! Intéressant !

La marque de maroquinerie végane et écologique JEAN LOUIS MAHÉ.

La marque de maroquinerie alternative à base de matériaux recyclés MAISON FANTOME.

Les sacs FANTOME sont réalisés en France à base de chambres à air recyclées et revalorisées.

Stand de TERRE DE CHANVRE : Des articles de mode et chaussures en chanvre.

Natacha et Selena, les fondatrices suisses de la marque ALLURE SAUVAGE, des créations sophistiquées en fibre d’ananas.

Cosmétiques : des solutions naturelles et écoresponsables

Entre alimentation et stand textile, vous pouvez trouver des marques de cosmétiques véganes, c’est à dire sans matières animales et non testées sur eux. La plupart proposent des produits d’origine naturelle, biologiques et des solutions zéro déchet tels les dentifrices solides, les soins aux huiles essentielles, le maquillage issu de l’agriculture biologique et des créations slow-cosmétique. D’autres types d’objets du quotidien comme les bougies à la cire végétale ou bien des protections féminines écologiques et lavables en machine. Des idées et inspirations pour une consommation durable.

Stand de la marque LAMAZUNA, créateur de cosmétiques véganes et écologiques, zéro déchet et sans eau.

Le stand des bougies végétales et naturelles, faites à la main LA BOUGIE HERBIVORE.

Les associations véganes : le point de rencontre avec l’information

Le salon VeggieWorld est un lieu idéal pour rencontrer les associations de protection animale et de sensibilisation au végétalisme. Pourquoi pas vous engager ou faire un don ! Badges, t-shirt, livres, flyers à vous de choisir comment faire passer le message… Les grandes associations françaises telles Fondation Brigitte Bardot, L214, Association Végétarienne de France, Greenpeace ou bien Vegan Impact y sont régulièrement présentes.

Stand de l’association VEGAN IMPACT, pour la sensibilisation du public aux droits des animaux.

Bénévole de l’association ANIMAL TESTING, pour l’information sur les animaux de laboratoire. « Animal Testing a pour vocation de rendre visibles les animaux de laboratoire, totalement invisibilisés, au point que certains pensent que les expériences sur les animaux n’ont plus cours. »

L’Espace conférence du salon VeggieWorld : des sujets divers et variés

L’espace conférence est animé tout au long des deux journées du salon avec au final une grand richesse d’information. Nous avions cette année la chance d’animer nous-mêmes une conférence pour le lancement de la certification agricole française AGRICULTURE BIOCYCLIQUE VEGETALIENNE. Nous avons également assisté à la conférence de l’ASPARES , MAGIC JACK et SEBASTIEN KARDINAL. Le programme est varié : ateliers culinaires, associations, information nutrition, politique…

L’espace conférence du salon VeggieWorld, spacieux et isolé de la foule du salon.

Conférence animée par le Dr Bernard-Pellet et Dr Jacq pour l’association ASPARES (information sur l’alimentation végétale).

Conférence animée par Axel Anders et Hélène Modrzejewski pour l’association VEGAN FRANCE – ABV à propos de l’agriculture écologique et éthique.

Conférence de l’artiste Maxime Ginolin, alias MAGIC JACK, comédien engagé pour le respect des droits des animaux.

Atelier culinaire « VEGAN FOODPORN – LES RINDERROULADEN » avec SEBASTIEN KARDINAL, créateur culinaire végane.

L’Ambiance du salon VeggieWorld : bienveillance et bonne humeur

Le salon propose également des animations au sein même de l’espace d’exposition tels le défilé de mode, la galerie d’art sur le thème de la vie des animaux et du véganisme, l’espace Eco-Cirque ou bien des décorations et des aménagements inédits.

Défilé de mode organisé par MANIFESTE011, boutique de mode végane et écologique basée à Paris. https://www.manifeste011.com/

https://scontent-cdg2-1.xx.fbcdn.net/v/t31.0-8/29872121_1674665725961046_4774127102282880252_o.jpg?_nc_cat=0&oh=1ff1c7f1309d9a8ef00a00105265b953&oe=5B708F6E

(Crédit photo : VeggieWorld Paris 2018)

La galerie d’art du salon VeggieWorld.

L’espace PRESSE décoré avec des montages de cartons et des images qui font réfléchir les visiteurs.

L’équipe du VeggieWorld Paris.

Le staff du salon annonce un total de 6500 visiteurs, une belle réussite pour un salon des plus novateurs. Rendez-vous à la prochaine édition en octobre !

(Capture Facebook VeggieWorld Paris).

Conclusion

Végane, veggie-friendly ou juste curieux, ce salon est l’occasion pour les parisiens (ou non !) de découvrir les ressources et marques disponibles sur Paris, dans vos magasins bio ou magasins traditionnels. Une occasion unique de déguster au même endroit les nouveautés, les innovations qui seront les classiques de demain.

En savoir plus : https://veggieworld.de/fr/

Page Facebook : https://www.facebook.com/VeggieWorldFrance/

Article et photos par Hélène Modrzejewski, Florence Dusseaux, Sylvain Bernière pour l’association Vegan France.

L’association Farplace France a le plaisir de vous présenter son festival, qui aura lieu tout près de Paris (Nanterre) le samedi 2 juin 2018. Il offrira uniquement des produits et services véganes. Et pour cette occasion exceptionnelle nous avons pu nous entretenir avec Arielle, l’organisatrice de cet évènement. Elle a accepté de répondre à nos questions et d’éclairer notre lanterne concernant son association ainsi que son salon :

Farplace France est une association de protection animale et environnementale française, d’où est venu l’idée de créer ce festival autour de cette thématique et quel est le but, le message qui vous souhaitez véhiculer au travers de celui-ci ?

Nous estimons que notre pays est prêt à entrer de façon plus concrète dans « l’ère végane ». Pour l’y aider, nous avons décidé d’organiser des festivals dédiés au véganisme, avec une touche d’écologie, en nous appuyant sur notre expérience en Grande-Bretagne (Farplace UK, notre association-sœur, a eu une vingtaine d’événements à son actif en 2017) puisque notre équipe est franco-anglaise.

Notre premier salon français aura lieu en région parisienne, où 2 dates sont prévues cette année : samedi 2 juin et samedi 1er décembre à l’Espace Chevreul de Nanterre.

A l’aide de ces événements, nous souhaitons montrer aux consommateurs que se nourrir et vivre sans faire souffrir est possible. Nous voulons participer au changement de notre société, pour la rendre meilleure.

Votre salon propose des produits et autres services entièrement véganes mais quels sont donc les stands prévus ?

En plus des stands de nourriture et de boissons nous avons également la chance d’accueillir des associations comme la grande organisation L214 par exemple. Nous proposons également des stands dédiés aux cosmétiques, à l’hygiène, à la décoration, etc., entièrement véganes. Nous prévoyons aussi des conférences, des projections de films, des cours de cuisine, un espace pour les enfants et … des surprises ! Nous attendons entre 2000 et 4000 visiteurs.

D’autre part, nous aurons également besoin de bénévoles pour nous aider, en amont et pendant le festival. Les personnes intéressées peuvent nous écrire à cette même adresse pour toute candidature. Nous leur offrirons le ticket d’entrée et un repas en remerciement.

Votre salon semble accueillir une multitude d’exposants et d’associations mais a-t-il toujours été facile pour vous de trouver des partenaires et participants à votre festival

Trouver des exposants prend plus de temps que nous le pensions, mais les réservations arrivent de façon régulière malgré tout et nous sommes plutôt satisfaits. Afin de compléter les stands, nous serions d’ailleurs ravis d’accueillir d’autres sociétés ou associations (en tant qu’exposants et/ou sponsors), il leur suffit de nous contacter à bonjour@farplace.fr

Y a-t-il d’autres événements tel que le Paris Vegan Festival en préparation ou réflexion ?

Nous prévoyons des festivals dans d’autres régions et nous communiquerons à ce sujet lorsque nous serons prêts.

Vous pouvez vous tenir informer sur nos prochains événements en nous suivant sur nos réseaux sociaux :

Propos recueillis par Aloïse Fillaudeau pour Vegan France.

Parce que le Véganisme a toujours attiré des créateurs talentueux au sein de son sillage, Vegan France est parti à la rencontre d’Alice Barousse, jeune femme pleine de spontanéité, qui a décidé de développer le Tourisme Vegan dans notre beau pays. Embarquons tous ensemble sur le Vegan Food Tour, et partons à la découverte des mille-et-une richesses du « véganisme à la française »…

1 – Le tourisme vegan est une activité plutôt novatrice. Pouvez-vous nous expliquer ce qui vous a poussé à développer ce concept?

De base je connaissais déjà le principe du Food-Tour classique, qui est largement répandu aux États-Unis notamment. Étant végane depuis de nombreuses années, j’ai tout simplement décidé d’apporter ma touche «éthique» au concept, et de développer le tourisme végane. Initialement, mon projet de départ était d’ouvrir un magasin. Mais la complexité des financements étant très grande (un local commercial coûte cher), je me suis tout naturellement tournée vers un développement d’entreprise moins coûteux, et plus conforme à mes valeurs.

2 – À l’heure d’aujourd’hui, trois itinéraires sont disponibles sur votre site. L’un, déjà bien développé (Paris), et deux autres en cours de confection (Bordeaux et Toulouse). En quoi consiste un parcours de découverte « vegan » ?

Les itinéraires s’articulent autour d’une découverte culinaire, mais également culturelle! Pour ce qui est de Paris, mes circuits se concentrent principalement autour du quartier du Marais et de Belleville. Comme c’est moi-même qui organise les itinéraires, je fais en sorte d’emmener le visiteur hors des sentiers battus et de lui fournir moult anecdotes sur le quartier visité. Sur le plan culinaire, la découverte s’oriente tout d’abord sur un petit déjeuner, ensuite sur un déjeuner en deux parties (afin que la pluralité des saveurs soit au rendez-vous), pour finalement être ponctuée par un dessert. Toutes les informations sont disponibles sur mon site, n’hésitez-pas à venir y jeter un coup d’œil: www.veganfoodtours.fr

3 – Comptez-vous ajouter d’autres destinations à votre site?

Proposer d’autres parcours en France afin d’accroître la découverte du véganisme fait en effet partie de mes projets futurs. Car la demande est là! Et au risque de vous surprendre, j’ai actuellement beaucoup de client omnivores, ou flexitariens, qui s’intéressent au mouvement végane ! C’est un engouement qui ne peut que m’encourager à développer le concept un peu partout en France!

4 – En parcourant votre site avec attention, nous avons pu nous rendre compte que celui-ci est entièrement bilingue (anglais et français). Est-ce une manière pour vous d’attirer la curiosité des touristes anglo-saxons?

Le principe du bilinguisme permet surtout d’étendre mon champs d’action afin de promouvoir le véganisme «à la française» en dehors de l’Hexagone! De ce fait, c’est un large éventail de touristes qui se présente à moi lors de nos excursions. Comme je vous le disais précédemment, beaucoup d’entre eux ne sont même pas véganes mais montrent de l’intérêt pour ce mouvement. Ensuite, concernant les touristes étrangers, les américains y sont prédominants, en effet! Une prédominance qui ne surprendra personne compte tenu de l’ancienneté du mouvement végane dans ce pays.

5 – En faisant découvrir la culture, et les richesses culinaires de notre pays, vous vous êtes imposée, en quelque sorte, comme une ambassadrice du véganisme «à la française» non?

Je n’ai pas cette prétention (rires)! Mais le principe de valoriser l’image gastronomique du véganisme en France va dans ce sens, effectivement! Cependant, il me faut préciser que je tiens à mon indépendance, et que je ne dépends d’aucun syndicat du tourisme. Idem pour les restaurateurs d’ailleurs! Le fait de proposer des circuits touristiques culinaires, ne m’oblige pas à être en partenariat avec la totalité des restaurateurs véganes que je croise sur ma route. Conserver son libre-arbitre est important, surtout dans un domaine aussi riche que le tourisme. Le véganisme rime avec liberté!

6 – Trois piliers semblent être primordiaux pour le Vegan Food Tour : L’écologie, la santé et l’éthique animale. Est-ce une manière pour vous d’élargir le débat face aux traditionnels discours qui ne se concentrent parfois que sur la seule cause animale?

Tout à fait! D’ailleurs au départ, j’étais devenue végétarienne dans un souci écologique. Par la suite, ces trois piliers fondamentaux m’ont grandement accompagné dans ma transition vers le véganisme. Selon mon point de vue, il est nécessaire de conserver une grande part d’honnêteté lorsque l’on devient végane. La plupart des touristes omnivores et flexitariens que je rencontre sont prioritairement sensibles aux enjeux concernant la santé alimentaire! Cela prouve qu’il ne faut surtout pas négliger tous les aspects du véganisme. Ils sont incontournables pour faire évoluer les mentalités.

7 – Actuellement, vous participez au concours La Fabrique Aviva, qui récompense les porteurs de projets d’entreprise. En quoi consiste ce challenge? Et quel en est l’aboutissement?

Il s’agit d’un concours des plus classiques, qui s’articule autour des votes des internautes. L’opiniâtreté faisant partie de mes qualités, j’ai décidé de relever le challenge! Bien que classique de prime abord, l’aboutissement de ce concours est loin d‘être anodin. Jusqu’au 10 avril (date de clôture es votes), 140 participants se démarqueront selon le nombre de suffrages obtenus individuellement. Pour ma part je vise des gains qui peuvent se monter à 25 000€. Une telle somme pourrait me permettre de continuer à développer mon activité, ainsi que la promotion du véganisme dans la France entière! N’hésitez pas à me soutenir en allant voter directement via le site du concours : https://lafabrique-france.aviva.com/voting/projet/vue/30-1386,

VEGAN FOOD TOUR : www.veganfoodtours.fr

Propos recueillis par Sylvain Bernière pour Vegan France.

Développé initialement en Allemagne il y a plus de 5 ans, le salon VeggieWorld propose aujourd’hui des dates régulières partout en Europe. Le succès étant au rendez-vous, il s’est rapidement développé et témoigne de l’engouement du public pour ce mode de vie. Dorénavant VeggieWorld en France propose deux dates par an à Paris (avril et octobre) et une fois par an à Lyon et Bordeaux.

A chaque édition c’est en moyenne plus de 90 exposants, dont des associations, des restaurants, des fabricants et distributeurs de produits véganes. Des programme extra-veggie animent ces salons : conférences, ateliers de cuisine, des ateliers de yoga, des présentations de livre et avant-première de films.

« De plus en plus de personnes font attention à ce qu’elles mangent, à ce qu’ils achètent et à l’impact de leur mode de vie sur l’environnement. C’est pourquoi VeggieWorld, un salon ouvert à tous ceux qui veulent en savoir plus sur les manières d’agir concrètement, par un mode de vie végane, plus sain, pour les animaux, mais aussi l’environnement et les humains, est un tel succès. Le succès que rencontre VeggieWorld en France est au-delà de nos espérances, c’était vraiment la bonne décision «  témoigne Hendrik Schellkes, directeur de VeggieWorld Allemagne.

Le salon VeggieWorld est ouvert à tous et donne l’occasion de découvrir l’alimentation végétalienne.

De nombreux stands vous attendent : associations, magazines, textile, cosmétiques, alimentation…

A Paris, le salon se déroule en général au CENTQUATRE-PARIS.  » Le choix du CENTQUATRE-PARIS est réellement le choix idéal pour le développement de VeggieWorld à Paris, car il nous laisse la possibilité d’élargir le salon, ce qui sera prochainement le cas. Le lieu est bien connu pour son approche culturelle et artistique, totalement compatible avec notre philosophie «  explique Swantje Tomalak, directrice de VeggieWorld France.

Swantje Tomalak, directrice de VeggieWorld France.

Ces éditions permettent de découvrir plus des restaurants végétaliens et plus de 500 produits, parfois peu ou pas connus en France, par des marques dont c’est parfois la première présence sur le marché Français. Protéines végétales, compléments alimentaires, laits, fromages et yaourts végétaux, noix et fruits secs, bonbons, chocolat, pâtes à tartiner, sauces, confitures, boissons, thés, biscuits, tartes, pâtes, huiles, jus de fruits, snacks, chips, muesli, alternatives à la viande, soins, crèmes, lotions, produits féminins, livre de cuisine, sacs, vêtements et de nombreux autres produits qui permettent à tous de vivre facilement une vie végane !

Les exposants et marques font déguster leurs innovations et produits phares au public du VeggieWorld.

De nombreux ateliers, des conférences et des partenaires pour s’informer :
VeggieWorld Paris propose également un programme riche en activités tout au long du salon. Les ateliers cuisines et démonstrations culinaire, animés par des chefs et restaurants reconnus (inscription obligatoire) permettront à tous d’apprendre les meilleures astuces et techniques de cuisine végane. Tous les autres ateliers et conférences (yoga, DIY, cours de nutrition…) sont libres d’accès aux visiteurs, selon disponibilités. Les formulaires des réservations pour les ateliers de cuisine seront en ligne quelques semaines avant le salon.

Le salon VeggieWorld, étant un lieu de rencontre pour s’informer, compte également sur de nombreux partenaires et associations reconnus réunis dans une partie dédiée du salon. Que ce soit la nourriture sans gluten avec l’Afdiag, la protection animale avec L214, la Fondation Brigitte Bardot, Animal Asia (qui oeuvre surtout à la protection des ours) ou l’Association GroinGroin (qui sauve les cochons de ferme), la protection de la faune et de la flore maritime avec Sea Shepherd, mais aussi des informations sur un mode de vie plus sain et alternatif, avec l’Association Végétarienne de France ou encore La Santé dans l’Assiette.

Les visiteurs trouveront dans ce village, où quelques sites et magazines seront également présents, des conseils utiles au quotidien, comme les sources de calcium végétales, des astuces pour remplacer les œufs dans les recettes, l’oméga 3 d’origine végétales, les protéines, la vitamine B12… et bien d’autres informations essentielles pour bien vivre son véganisme au quotidien et faire un choix éclairé.

VeggieWorld propose des cours de cuisine avec des chefs spécialisés reconnus dans ce domaine.

Site Web VeggieWorld : http://veggieworld.fr

Article par Hélène Modrzejewski, pour Vegan France.

Tapez ce que vous recherchez et appuyez sur la touche Entrée