Nous relayons l’article de France 3 paru le 23 juin dernier : « Exit l’image des métalleux débauchés et carnassiers »: le Hellfest, qui rassemble jusqu’à dimanche les fans de métal à Clisson en Loire-Atlantique est le festival de musique français « le plus vegan-friendly », selon PETA ( People for the Ethical Treatment of Animals )

« L’association PETA nomme Hellfest le – Festival de musique le plus vegan-friendly – de France, récompensant l’attitude progressiste des organisateurs et des stands de restauration, et le mode de vie empli de compassion des festivaliers et des artistes s’y produisant », indique l’association de défense des animaux dans un communiqué.

« Aujourd’hui, le milieu de la musique – métal – n’est pas celui qu’on croit. Exit l’image des métalleux débauchés et carnassiers », ajoute-t-elle, évoquant la présence de têtes d’affiche véganes comme Joan Jett ou Alyssa White-Gluz du groupe Arch Enemy et « les quantités d’options véganes » proposées, dont un burger végane qui serait « une tuerie ». « L’accent mis sur le mode de vie végane au Hellfest reflète la prise de conscience qui s’opère à l’échelle de la population française et mondiale », a commenté Cyril Ernst, porte-parole de PETA France. « Les mentalités évoluent vers une compassion à l’égard des animaux et le constat que tuer des êtres sensibles pour se nourrir n’est pas plus nécessaire qu’acceptable ».

Le véganisme et les festivals
Ce mouvement végane correspond à une toute nouvelle manière de vivre qui exclut tout ce qui provient de l’exploitation animale. Mais le lien entre la musique pop et la démarche végane est jusqu’à présent assez rare en France. Cela explique l’intérêt du Hellfest. Aux États-Unis, dans les pays du Nord, c’est au contraire très développé. David Bowie était un grand partisan du véganisme.

Article original : https://france3-regions.francetvinfo.fr/pays-de-la-loire/loire-atlantique/hellfest-festival-plus-vegan-france-1499841.html

Le mot de Vegan France…

Le véganisme a de nombreux adeptes dans le milieu du rock’n’roll et du métal à l’image des quelques célébrités que nous invitons à découvrir à l’occasion de cet article :

Kirk Hammet (végétarien), guitariste de Metallica.

Rob Zombie (végane), musicien et réalisateur.

Joan Jett (végane), chanteuse de Joan Jett and the Blackhearts.

Geezer Butler (végane), bassiste de Black Sabbath.

Jona Weinhofen (végane), guitariste de Bring Me The Horizon et I Killed The Prom Queen.

Joe Duplantier (végane), guitariste et chanteur du groupe Gojira.

Doyle Wolfgang von Frankenstein (végane), guitariste du groupe Misfists.

Chris Adler (végane), batteur du groupe Lamb of God.

Alissa White-Gluz (végane), chanteuse de Arch Enemy et The Agonist.

Ben Weinman (végane – en jaune) et Liam Wilson (végétarien – à droite) du groupe The Dillinger Espace Plan’s.

Serj Tankian (végane), chanteur de System Of A Down.

Les 5 membres du groupe Heaven Shall Burn sont véganes.

Vale Valo (végétarien), leader du groupe HIM.

L’association VEGAN MARATHON fait de plus en plus parler d’elle sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus sur ces ambitions et origines, nous sommes allés à la rencontre de Magà Ettori, fondateur de l’ONG qui nous explique comment ce projet va permettre de défier les idées reçues sur l’alimentation végétale et créer l’une des plus grande communauté sportive végane.

Comment résumer l’association VEGAN MARATHON ? Quelles sont ces objectifs ?

Magà Ettori : La générosité, l’échange, le partage, la valeur de l’exemple, le dépassement de soi sont les principaux axes de l’association. Tous les membres bénévoles de l’association sont mis en lumière dans leurs défis sportifs et font l’objet d’une attention particulière quant à leur accompagnement vers le succès. Leur exemple, leurs défis personnels, leur volonté de réussir des performances qu’ils n’imaginent pas atteindre constituent l’énergie de cette communauté.

« Porter les couleurs de VEGAN MARATHON c’est sensibiliser à la cause animal et au dépassement de soi »

Vegan Marathon est une ONG qui ne s’arrête pas à Paris ou aux frontière françaises, tout le monde peux créer une ambassade et porter les couleurs de l’association. Actuellement des ambassadeurs d’Allemagne, Chili, Suisse, Autriche, Argentine, Canada… participent et soutiennent l’aventure Vegan Marathon. Vous pouvez obtenir les coordonnées de l’ambassade près de chez vous sur le site Internet de l’association et devenir vous-même ambassadeur ou coach sportif !

Comment est né Vegan Marathon ? Pouvez-vous nous raconter ce qui vous a poussé à créer ce projet international ambitieux ?

M.E. : « Je suis cinéaste dans le cinéma indépendant depuis les années 1990. En 2012, déjà militant écologiste engagé, j’ai vécu ma toute première prise de conscience vis à vis de la condition animale pendant la présentation de mon film sur le dérèglement climatique. En effet, à l’issue de la projection, des militants animalistes m’ont approché et m’ont expliqué les problématiques écologiques liées à l’élevage intensif. Je pensais avoir cerné les problèmes environnementaux de notre société, mais je suis tombé de haut quant à mon ignorance sur la condition animale. Suite à cette prise de conscience, je décide de devenir végane et de créer le Collectif Vegan Corsica, qui œuvre au développement du véganisme en Corse (dont je suis originaire). Mon chemin militant prendra ensuite la direction de Vegan Marathon.

Magà Ettori au Marathon de Paris, 2017.

A l’origine du projet Vegan Marathon, je pesais 140 kg, je faisais des apnées du sommeil potentiellement mortelles et de l’hypertension. Très sportif dans ma jeunesse, j’ai toujours souhaité participer à un marathon. Je m’imaginais en finisher du Marathon de New-York, mais suite à un accident, puis à deux greffes d’organes, j’ai arrêté le sport. Je ne pensais pas m’y remettre un jour.
En 2013, j’ai suivi avec intérêt l’aventure de Janette et Alan Murray, qui deviendront plus tard ambassadeurs Australiens de Vegan Marathon. Le couple végétalien âgé respectivement de 64 et 68 ans, a couru un marathon par jour pendant 366 jours consécutifs, soit plus de 15000km en un an, le tour de l’Australie. Leur performance m’a littéralement bluffé ! Puis, à 36 ans à cause de mes soucis de santé les médecins m’ont prédit qu’il me restait 10 ans à vivre… Deux ans avant l’échéance fatidique, j’ai décidé de réagir. Engagé dans la cause végane depuis 2012, je me suis dit que ce serait formidable de courir le marathon de Paris pour sensibiliser à la cause animale. « 
Quelles sont les transformations qui ont opéré en vous suite à votre engagement pour le véganisme, et ensuite dans le sport avec Vegan Marathon ?

M.E. : « Depuis que j’ai abordé et adopté un mode de vie végane, j’ai parfois l’impression de vivre dans un monde parallèle. Mais je me rappelle alors que j’étais dans une position de totale ignorance seulement 6 ans auparavant. Je ne me permet donc pas d’avoir une attitude négative ou critique envers les personnes non véganes. Aujourd’hui j’adopte avant tout une posture positive tournée vers la valeur de l’exemple, l’information, l’animation autour du progrès et du dépassement de soi. J’ai la chance d’avoir une famille soudée, qui s’est très vite engagée avec moi, malgré des origines Corses qui auraient pu être un frein liée à des traditions solidement ancrées. Avant de m’investir avec Vegan Marathon je n’étais pas capable de courir plus d’une minute. Aujourd’hui je suis fier d’avoir participé et terminé 3 marathons ! ».

L’association VEGAN MARATHON est aussi le créateur du projet INSAVE – Institut du Sport et de l’Alimentation Végétale. De quoi s’agit t’il ?

M.E. : « Vegan Marathon à pour objectif de mettre en place, sous la forme d’un institut holistique, une équipe de 14 coaches sportifs à la disposition de tous ceux qui souhaitent travailler leurs performances sur la base d’une alimentation 100% végétale. Elle permettra de faire avancer les connaissances sur la question et de récolter des données scientifiques concrètes pour défendre cette approche. Coaching individuel, rencontres, cours et formations, missions de solidarité et point d’informations, sont autant d’activités prévues dans cet Institut du Sport et de l’Alimentation Végétale – INSAVE qui sera situé en Ile de France. Nous comptons sur les dons et soutiens financiers pour concrétiser cet institut. »

Dernièrement l’association à participé au Marathon de Paris et au Salon du Running. Des célébrités du sport vous ont-elles rejoins ou affiché leur soutien ?

M.E. : « Notre participation à ces évènements est à chaque fois une merveilleuse expérience humaine, et l’occasion pour nous d’informer sur l’alimentation végétale. Oui, de nombreux visiteurs et sportifs ont été intéresses par nos actions. L’accueil du public nous conforte dans l’idée que notre association à un rôle important à jouer dans la sensibilisation à la cause animale. La team sportive de Vegan Marathon est également présente dans les compétitions internationales (Marathon de Paris, New-York, Berlin, Tokyo, Boston, Amsterdam, Londres, dans des trails, des courses sur route, des triathlons, des épreuves de natation, de cycles, de fitness, de musculation, de Crossfit et autres sports de glisse, …). »

L’association lance également « CHALLENGE FOR LIFE », pouvez-vous nous en dire plus ?

M.E. : « Challenge for Life c’est un mois de défi, du 1er au 31 juin. Des membres de l’association s’illustrent par des performances sportives dans l’objectif de briller par l’exemple, obtenir la reconnaissance de leurs progrès, de leur travail autour du dépassement personnel. C’est une occasion supplémentaire de faire rayonner l’association auprès du public. « 

En 2017, Vegan Marathon deviens l’une des plus grandes équipes de coureurs végétariens et véganes, avec des membres dans 15 pays. Quelle succès ! Pour résumer, comment participer à Vegan Marathon et ses projets pour la cause animale ?

M.E. : « Vous pouvez soutenir l’association via des dons, vous pouvez courir pour les animaux lors de nos actions aux évènements sportifs, vous pouvez devenir VG COACH, devenir ambassadeur, partenaire, sponsor, bénévole ! Utilisez le site Internet de VEGAN MARATHON pour rejoindre l’aventure ! ».

https://veganmarathonlefilm.wordpress.com/

L’équipe Vegan Marathon au salon VeggieWorld Paris Avril 2018.

VEGEFEST est un nouveau concept de salon végane lancé le 16 juin dernier à Paris. Cet évènement s’est tenu le 16 et 23 juin et reprendra dès le samedi 1er septembre, tous les samedis dans le 5eme arrondissement.

Entrée gratuite et ouverte à tous

Situé 270 rue Saint Jacques 75005 Paris, près du jardin du Luxembourg dans le 5eme arrondissement, ce salon est ouvert à tous, végane ou non, et est totalement gratuit.

Des exposants nationaux et internationaux

Tous les samedis c’est une vingtaine d’exposants différents qui proposerons leurs produits, savoir-faire, infos… et bonne humeur. Les visiteurs découvrirons de nouvelles marques à chaque édition ainsi que des associations comme Vegan Marathon qui anime des activités liées au sport. Les exposants et associations peuvent également y proposer des café philo, conférences, ateliers cuisine, etc.

Un salon hebdomadaire pour créer un point de rencontre quotidien avec le public

Alexandra, responsable du salon, explique que l’idée derrière le VEGEFEST est de rendre accessible le véganisme aux véganes et non-véganes en proposant une activité à disposition tous les samedis. Ainsi, c’est un espace unique et régulier qui est maintenant à la disposition de tous ceux qui souhaitent faire découvrir les alternatives et la philosophie végane à Paris.

Des concours, des animations seront régulièrement organisés pour animer l’ambiance de ce rendez-vous, qui se veut convivial et positif.

En savoir plus : http://www.vegefest.com

Dans un nouvel article paru le 11 juin dernier, VegNews explique que l’industrie mondiale des cosmétiques véganes devrait presque doubler à mesure que les consommateurs deviendront de plus en plus conscients et responsables envers les animaux. Ainsi les marques commencent déjà à ajuster leurs portefeuilles produits pour s’adapter au changement.

Un nouveau rapport compilé par la firme d’études de marché Grand View Research (GVR) prévoit que la valeur de l’industrie mondiale des cosmétiques véganes atteindra 20,8 milliards de dollars d’ici 2025, contre 12,9 milliards de dollars en 2017. GVR explique que la croissance de l’industrie de la beauté sans cruauté – qui devrait augmenter régulièrement à un taux de croissance annuel composé de 6,3 % – est principalement attribuable à la préoccupation accrue des consommateurs à l’égard du bien-être des animaux.

« La demande en spirale de cosmétiques végétaliens parmi les millénials est l’un des principaux stimulants de croissance du marché », indique le rapport.

Les grandes entreprises de fabrication de cosmétiques du monde entier se rendent compte de l’importance de fabriquer des produits qui utilisent des ingrédients à base de minéraux ou de plantes, plutôt que de fabriquer des produits infusés d’ingrédients d’origine animale. La question des tests sur les animaux est aussi toujours en évolution, notamment l’utilisation de méthodes in-vitro sur des supports animaux (déchets d’abattoirs) comme il est toujours pratiqué par de nombreuses firmes.

Les cosmétiques véganes gagnent en popularité au détriment des cosmétiques classiques : Un certain nombre de marques de cosmétiques populaires, dont Milk Makeup et Hourglass Cosmetics (ici en image d’illustration), se sont engagées à retirer les produits d’origine animale de leurs collections afin de soutenir la tendance croissante des produits de beauté sans cruauté. Dans un autre rapport, GVR prévoyait une croissance positive pour le cuir végane dans l’industrie de la mode, prédisant qu’il s’agira d’une industrie mondiale de 85 milliards de dollars d’ici 2025.

Voir aussi notre article sur l’indice boursier végane US.

Vegan France Interpro et l’association COSMED confirment la tendance en France

Le 7 juin dernier Vegan France Interpro, en collaboration avec COSMED (association des PME de la filière cosmétique), a eu le plaisir d’animer un « webinar » sur la certification VEGAN et le label EVE VEGAN. Le succès à été au rendez-vous puisque plus de 250 participants ont été enregistrés et de nombreuses questions ont permis de valider l’intérêt de grandes firmes et PME françaises sur cette tendance.

De façon globale, depuis les débuts de la certification EVE VEGAN, l’association a pu s’entretenir avec des grands noms de l’industrie cosmétique, dont le groupement Cosmetic Valley. Ceux-ci témoignent de la pression que les consommatrices exercent sur leurs marques et qui les obligent aujourd’hui à travailler dur pour obtenir des produits respectueux des animaux, tout en respectant les diverses législations dont ils dépendent. Ils ne peuvent plus ignorer ces requêtes qui les privent potentiellement d’une grande partie de leur clientèle. Nous attendons donc avec impatience de découvrir les innovations et lancements de produits mis en place suite à nos informations et interventions.

Article / Traduction par Hélène Modrzejewski pour l’association Vegan France

Source VegNews : ici / Auteur : Anna Starostinetskaya

Le 5 juin 2018, l’association Vegan France a eu l’opportunité d’être associée à la journée exceptionnelle RV FORMULATION VEGAN organisée par l’association ADRIANOR, centre d’expertise alimentaire basé à Arras. Voici notre petit compte-rendu de cette journée exceptionnelle qui nous a permis de rencontrer de grands noms du secteur agroalimentaire et de communiquer sur le thème des recettes 100% véganes, de la certification végane et des attentes des consommateurs en matière d’alternatives aux produits d’origine animale.

UNE JOURNÉE « VEGAN » DANS L’UNIVERS DE L’INDUSTRIE ALIMENTAIRE

Cette journée organisée par Adrianor est le fruit de nombreuses demandes de la part des adhérents à l’association sur la base d’une enquête sur les nouvelles tendances alimentaires. L’évolution du marché alimentaire 100% végétal est en plein essor, cet organisme n’a pas manqué d’assurer un rendez-vous qui permettrait d’aborder la question VEGAN sous différents angles : réglementaire, formulation, ateliers de démonstration et contacts fournisseurs. Réservées aux professionnels du secteur, ces rencontres ont assurément permis d’appuyer cette tendance dans l’esprit des firmes et de mettre en relation des acteurs spécialisés avec des entreprises non spécialisées souhaitant développer des nouveaux produit.

QUI EST ADRIANOR ?

Cette association fondée en 1989 a pour objectif d’accompagner la filière agro-alimentaire dans toutes ses problématiques techniques. Elle s’attache à informer et alerter des évolutions réglementaires et de communication, mais aussi de former le personnel et développer les produits et process. Elle dispose d’un atelier de production et de matériel permettant de réaliser des pré-séries et des tests de vieillissement pour les entreprises souhaitant tester leurs produits et concepts avant de les commercialiser à grande échelle.

Leur savoir-faire s’articule autour de la connaissance des ingrédients et de leurs propriétés permettant d’atteindre toute sorte d’objectifs en goût, texture, forme, conservation… Adrianor bénéficie du soutien des pouvoirs publics et compte de nombreux adhérents de la grande industrie alimentaire du nord de la France. Chaque année, l’association organise des journées thématiques en relation avec les tendances alimentaires telles l’agriculture biologique, le sans gluten ou bien les clean label.

DES EXPOSANTS SPÉCIALISTES DES INGRÉDIENTS TECHNIQUES

Une quinzaine d’exposants sont venus présenter leurs solutions et ingrédients pour créer des alternatives alimentaires véganes. Parmi eux des distributeurs et fournisseurs de protéines de pois, farines de céréales, soja texturé, sucres, arômes et autres ingrédients techniques nécessaires aux performances de goût, texture et conservation des produits. La variété était au rendez-vous, il était même possible de gouter des produits développés par les entreprises, parfois bluffants.

Edith Dubal et Sophie Grard pour ROQUETTE, fournisseur d’ingrédient et créateur de solutions végétariennes et véganes. http://www.roquette.com

Pierre Cassone et sa collaboratrice Stéphanie Urraca pour BÖCKER FRANCE, spécialiste des ingrédients pour la boulangerie (levains, enzymes, glutens, amidons, malts…) http://www.bocker-france.fr

Yves Jasmin et Yves Timmermans pour TEREOS, spécialiste des sucres, amidons et alcool et aussi créateur d’alternatives végétales tels leur sauté végétal à destination des cantines et restaurateurs. http://www.tereos.com

Nicolas de Moor pour KREGLINGER SPECIALITIES, distributeur d’ingrédients tels arômes naturels, fruits et légumes déshydratés, protéines végétales, épices et herbes, ingrédients issus de l’agriculture biologique, stévia, céréales…http://www.kreglinger.com

Valère Mani pour AMI INGREDIENTS, venu présenter ses solutions pour créer des produits véganes avec des ingrédients analogues aux produits laitiers et viande. http://www.amichimie.com

NOTRE CONFÉRENCE A SU CAPTER L’ATTENTION !

Sur la généreuse invitation d’Adrianor Hélène Modrzejewski, la présidente de l’association Vegan France, a donné une conférence sur l’histoire de la certification Vegan. Ce fut une formidable opportunité pour l’équipe présente de venir échanger avec les participants et donner des informations essentielles, qui nous l’espérerons influenceront positivement le marché et le développement produit.

Nous nous sommes aperçus des confusions et flous sur la question, ce qui confirme nos craintes quant à la façon dont les industriels vont exploiter ce marché, visiblement souvent à côté de la cible consommateur ou bien des définitions. Les questions et remarques soulignent que les participants ne comprennent pas encore tout a fait les attentes sur les produits véganes, encore trop focalisés sur l’imitation de la viande. La conférence à été aussi l’occasion de présenter notre bureau Expertise Végane Europe (label EVE VEGAN) et d’expliquer les intérêts et la procédure la certification Vegan.

Conférence sur la certification VEGAN avec Hélène Modrzejewski

Hélène Modrzejewski et Christine Chene, directrice d’Adrianor.

Christine Chene, directrice d’Adrianor, a également donné une conférence sur les tendances alimentaires Vegan, avec des informations intéressantes sur les cibles et catégories de produits développés en ce moment. L’accent était fortement porté sur le flexitarisme, stratégie qui permet d’assurer de nombreuses ventes sans trop culpabiliser les consommateurs. Elle a également souligné les récentes initiatives qui visent à interdire l’utilisation des termes liés à la charcuterie traditionnelle comme « saucisse », « steak » ou « bacon ».

DES ATELIERS DE DÉMONSTRATION : BISCUITS, NUGGETS, MAYONNAISE, GLACES

Cette journée était aussi l’occasion d’assister a des démonstrations de fabrication de produits véganes. Nous avons eu la chance d’assister à deux d’entre elles, l’atelier biscuits véganes et nuggets végétariens. Petit bémol sur ce dernier, l’entreprise responsable n’ayant pas proposé de réaliser des nuggets véganes comme on peut en trouver en grande distribution.

Stéphanie Urraca pour BÖCKER FRANCE (spécialiste ingrédients boulangerie) explique comment sont élaborés ces biscuits véganes, sans œufs ni lait.

Le technicien ADRIANOR surveille la machine qui permet de doser la juste quantité pour les biscuits avant de les faire dorer au four.

Résultat : Des biscuits véganes à base d’épeautre fermenté. Pour les avoir goûtés, il étaient bien sympathiques…

Le technicien ADRIANOR et la machine chargée du mélange pour la création de nuggets végétariens.

Les participants dans l’atelier de création des nuggets végétariens.

Les tubes qui serviront à solidifier les futurs nuggets végétariens.

LE POINT DE VUE COTÉ VISITEUR DE NOTRE PARTENAIRE

Florence Dusseaux, végane, business developer et spécialiste de l’ouverture à l’international à également assisté à cette journée rare dans le paysage français. Elle nous donne ses impressions :

Dans la pratique de mes activités, je participe à toutes sortes de RDV professionnels à des fins de formation, de veille économique, etc… C’est donc avec curiosité que je me suis inscrite au RV Formulation VEGAN d’Adrianor. Je voulais y rencontrer les fournisseurs d’ingrédients pour sourcer de nouvelles matières premières pour mes clients, qui ne soient pas exclusivement agricoles. Je voulais également voir les conférences et essais techniques sur ce qui s’annonçait être une étape clé pour l’évolution de l’offre végane en France. Les rencontres ont été très instructives, le contenu de la conférence de l’association Vegan France a permis de rappeler les bases et les différences entre les différents labels. Bien que le titre annoncé de cette journée laissait entendre qu’il s’agissait de formulation végane, le contenu ne l’était pas toujours. Et si je regrette une certaine frilosité des industriels, il faut à coup sur reconnaître qu’il s’est passé quelque chose d’important en France dans les locaux d’ADRIANOR. – Florence Dusseaux, BusinessBox Developement

UNE EXPÉRIENCE A REFAIRE ? NOUS LE SOUHAITONS !

Adrianor organise tous les ans des journées thématiques, et même si cette édition n’est pas destinée à être réitérée à l’avenir, Paul Vandooren (responsable de l’évènement) explique que très prochainement des formations à l’élaboration de produits véganes seront proposées pour les professionnels et qu’en fonction des demandes et de l’évolution du marché Adrianor sera en mesure de proposer de nouvelles choses.

Christine Chene, directrice d’Adrianor, explique que pour le moment leur prochain projet est d’obtenir la certification Agriculture Biologique pour leur centre de production, et que pourquoi pas à l’avenir ils pourraient s’intéresser à obtenir également la certification végane pour leurs adhérents.

Nous remercions Adrianor de leur invitation et de leur accueil, nous espérerons que cette journée portera ses fruits, avec des innovations et de la diversité dans les rayons des magasins et grandes surfaces.

Site Adrianor : http://www.adrianor.com

Tapez ce que vous recherchez et appuyez sur la touche Entrée