Natexpo poursuit son engagement pour co-construire des liens utiles à tous les professionnels du secteur BIO intéressés par le développement VEGAN. Un nouvel accord de partenariat vient d’être concrétisé avec VEGAN FRANCE INTERPRO pour le support et la promotion du PARCOURS VEGAN du salon en 2019.

Le marché bio français est le plus dynamique d’Europe avec une croissance de 17% en 2017. C’est aussi 31% des produits bio consommés en France sont importés (source agence bio). Natexpo est devenu le salon incontournable du marché avec 16 pays représentés et 17% d’exposants internationaux. Visiter Natexpo 2019, c’est donc l’opportunité de découvrir des produits biologiques issus des quatre coins du Monde. Prochaine édition prévue à Paris Nord Villepinte du 20 au 22 octobre 2019.

Natexpo est le salon de La Fédération Natexbio, qui représente un secteur en expansion, réglementé, encadré, certifié, labellisé. Elle regroupe 3 syndicats professionnels : Synadiet, Synabio et Synadis Bio.

Le PARCOURS VEGAN lancé en 2018 confirme son intérêt

Comme Vegan France Interpro l’avait rapporté en 2018 dans un précédent article, le salon réserve désormais une part de visibilité particulière aux entreprise 100% véganes ou bien proposant une offre végane. Celle-ci se matérialisera cette année par une mise en avant dans le catalogue du salon dénommée « PARCOURS VEGAN » et des animations tels que des ateliers de cuisine végétale. Le programme sera prochainement disponible sur le site du salon. Ce parcours permet de simplifier la visite à la recherche de produits 100% d’origine végétale ou bien produits certifiés véganes.

Salon Natexpo (c) Nicolas Rodet

Des avantages pour les adhérents de Vegan France Interpro

Grace à ce partenariat, les adhérents de Vegan France Interpro disposant d’une certification BIO peuvent réserver un espace en Pépinière Bio. En termes de visibilité, Natexpo propose également de les mettre en avant sur le Parcours Vegan avec un petit encadré de présentation + logo.

Disposant d’une expertise, d’une vision des enjeux futurs, Vegan France Interpro s’implique logiquement dans ce partenariat avec Natexpo pour soutenir les projets des entreprises relevant de son champ d’expertise. Actuellement, c’est plus de 110 entreprises françaises spécialisées dans le 100% végane qui ont rejoins ce réseau qui s’apparente à un syndicat professionnel : participation aux instances de réglementation européenne, création du réseau professionnel et agricole, mise en relation de la filière pour faciliter le développement de produits et services plus respectueux des animaux. (En savoir plus sur Vegan France Interpro.)

 

Salon Natexpo (c) Nicolas Rodet

Natexpo, le salon ou naissent les tendances de demain

Ce salon est un bon moyen de détecter les best-seller de demain, notamment les innovations 100% végétales. Le Parcours Vegan incarne un moyen pratique de connaitre les acteurs du marché et d’accroitre les opportunités des entreprises pour ce marché également en pleine expansion dans différents pays, tels que le Royaume Uni. Selon une récente étude Xerfi, le marché végétarien et végane à augmenté de 24% en France en 2018 et aurait généré un chiffre d’affaire de 380 millions d’euros dans les grandes et moyennes surfaces.

Vegan France Interpro et son organisme de certification Expertise Vegane Europe se tiendrons à la disposition des exposants et visiteurs à la recherche d’informations sur ce sujet. Ce sera également un point de rencontre avec le Standard Biocyclique Végétalien, le standard agricole officiel végétalien international qui sera prochainement à l’honneur en 2020 à Bruxelles.

Stand VEGAN FRANCE INTERPRO et STANDARD BIOCYCLIQUE VEGETALIEN (Standard BIO IFOAM) – Natexpo 2018

Pour obtenir votre badge GRATUIT visiteur, cliquez ici.

 

Beyond Meat recueille près d’un quart de milliard de dollars en introductions en bourse

Beyond Meat est une start-up américaine qui développe des alternatives aux steaks et aux saucisses à base de plantes (sans gluten, sans soja et à base de protéine de pois). La firme a fait une entrée fracassante jeudi dernier à Wall Street après son premier appel public à l’épargne qui lui a rapporté plus de 241 millions de dollars. Elle deviens la première entreprise de viande d’origine végétale à entrer en bourse. Selon Bloomberg, le producteur américain de viande végétalienne a vendu 9,63 millions d’actions au prix de 25 dollars. Le prix se situait donc dans la partie supérieure de la fourchette de prix de 23 à 25 dollars récemment émise. L’action s’est toute de suite envolée de 163% à mi-séance, ce qui lui confère une valeur boursière de 3,8 milliards de dollars.

Le Beyond Meat (Page Instagram)

Beyond Meat dispose désormais d’une bonne conjoncture pour poursuivre son expansion. Auparavant, Bill Gates et Leonardo di Caprio, Jessica Chastain (présente jeudi au Nasdaq) ou les cofondateurs de Twitter Biz Stone et Evan Williams ainsi que d’autres investisseurs avaient investi dans Beyond Meat. Fondée en 2009, la société profite de la popularité grandissante chez les véganes, les végétariens et les flexitariens (qui prônent une consommation modérée de viande). Beyond Meat compte aussi parmi ses investisseurs initiaux l’ex-directeur de McDonald’s Don Thompson, ainsi que l’association de défense des animaux Humane Society.

Goldman Sachs Group Inc, JPMorgan Chase & Co. et Credit Suisse Group AG ont dirigé l’offre. Beyond Meat a commencé aujourd’hui à négocier sur le Nasdaq sous le symbole BYND.

Ethan Brown, CEO de Beyond Meat

Ou trouver le Beyond Meat ?

En Allemagne, Beyond Meat Burger est distribué par PHW/Wiesenhof et offert par METRO. En Suisse, les consommateurs peuvent acheter le hamburger dans les magasins coopératifs fédéraux. En France, le site mybeyond.fr permet de commander le produit depuis quelques mois et la brasserie Brewdog récemment installée à Paris le propose déjà à la carte.

Avec la start-up vegan, les investisseurs « reconnaissent que ce n’est pas un marché de niche mais un mouvement d’ampleur et une grosse opportunité financière », a commenté Bruce Friedrich, directeur du Good Food Institute, un organisme promouvant les alternatives aux produits animaux. (Extrait du journal La Croix)

Un steak végane sans gluten, ni soja, avec entre autres, un impact réduit jusqu’à 99% en eau

Depuis son lancement, Beyond Meat communique sur ses multiples intérêts écologiques en comparaison avec le steak de bœuf, notamment en terme de ressources primaires et émission de gaz à effet de serre.

Comparaison selon Beyond Meat (Capture Instagram)

« Si vous n’avez pas eu l’occasion de consulter l’analyse du cycle de vie (ACV) que nous dirigeons avec l’Université du Michigan pour quantifier la différence environnementale entre le Beyond Burger et un burger de boeuf, c’est aujourd’hui le jour. L’étude a conclu que The Beyond Burger consomme 99 % moins d’eau, 93 % moins de terrain, génère 90 % moins d’émissions de gaz à effet de serre (GES) et nécessite près de 50 % moins d’énergie qu’un burger de bœuf. » Extrait du post Intragram (voir image ci-dessus)

Une solution pratique pour l’offre en magasin et restauration

Cette première en bourse annonce une nouvelle dimension pour Beyond Meat, qui, nous l’espérons, facilitera le développement aux alternatives véganes dans les restaurants et supermarchés. L’avenir semble être pour le moment en faveur de la firme et confirme encore une fois l’intérêt croissant des investisseurs pour les solutions véganes et cruelty-free (Voir également notre article sur l’Indice Boursier végane). L’association Vegan France Interpro à eu l’occasion de tester le Beyond Burger en mars dernier pendant son voyage d’étude à Brighton . La brasserie Brewdog Brighton le propose depuis quelques mois et l’équipe sur place nous à confirmé qu’il est devenu la meilleure vente du restaurant, massivement commandé par les flexitariens.

Notre dégustation du Beyond Burger chez Brewdog Brighton, UK en mars 2019. (Photo (c) Vegan France Interpro)

Sources : Vegeconomist 

Article et traduction par Hélène Modrzejewski pour Vegan France Interpro.

 

Tapez ce que vous recherchez et appuyez sur la touche Entrée