La cuisine est un domaine en constante évolution et l’alimentation végétale prend une place de plus en plus importante dans le mode de vie des Français. En effet 50% d’entre eux déclarent vouloir augmenter leur consommation de produits végétaux, selon un sondage de l’IFOP / Lesieur. C’est pour accompagner cette tendance que le CEF s’est rapproché de professionnels du secteur comme La Véganista pour faire évoluer son offre de formation.

Une formation disponible à distance

Le Centre Européen de Formation est une école de formation par correspondance. Il est possible de s’inscrire à une formation à n’importe quel moment de l’année et d’organiser ses études à son rythme pour une période allant de 6 mois à 3 ans. Cette école permet aux élèves, quel que soit leur statut personnel ou professionnel, de se former dans différents secteurs tels que la petite enfance, la coiffure ou encore la cuisine.

La cuisine végétale, une tendance de fond

La demande d’option végétarienne ou végétalienne au restaurant est de plus en plus forte et a permis à un diplôme reconnu d’état, le CAP Cuisine, de voir une nouvelle spécialisation s’affirmer pour répondre aux attentes des clients et consommateurs. Le CEF propose la spécialisation cuisine végétale basée sur le régime alimentaire végétalien. Cette alimentation consiste à exclure tous types de produits animaux : viande, poisson, lait, œuf, miel, etc. Cette alimentation vise principalement à réduire son impact sur la vie des animaux et l’environnement.

Le but de cette nouvelle spécialisation est de pouvoir proposer un repas de qualité aux consommateurs, que ce soit en termes de quantité ou de saveurs. Il est important pour les cuisiniers d’aujourd’hui et de demain de savoir associer les différents produits végétaux mis à leur disposition, telles que les céréales et les légumineuses, afin de faire découvrir de nouvelles saveurs à leur clientèle.

 

La Véganista, auteur du cours Cuisine végétale

Bien sûr, qui de mieux qu’un chef cuisinier végétalien pour rédiger un cours sur la cuisine végétale. C’est pour cette raison que Stéphanie Bartczak, également connue sous le nom de La Véganista – membre de l’association Vegan France Interpro – a été sollicitée pour la rédaction des cours. Stéphanie est consultante culinaire, elle propose ses services aux professionnels de la restauration et aux marques de l’agro-alimentaire. Elle a également rédigé le livre « Vegan pas à pas » en 2018 pour sensibiliser le grand public à l’alimentation végétale et vulgariser le mode de vie végane.

Site officiel La Véganista : https://la-veganista.fr/

Une soirée de lancement est organisée par le CEF

Le Centre Européen de Formation organise la soirée de lancement de la formation spécialisation à la cuisine végétale le 19 septembre 2019, à partir de 18 heures, à Lille. Il se déroulera à l’Atelier CAPIFRANCE et sera co-animé par La Véganista, rédactrice du cours. Le partenariat de La Véganista et du CEF sera alors présenté, avant de laisser place à une découverte de la formation et de ses enjeux, qui débouchera sur un buffet dégustation 100% végétal.

Cette nouvelle offre de formation permettra d’accompagner les futurs porteurs de projets en cuisine végétale, de plus en plus nombreux, ainsi que tout ceux qui veulent grandir en compétence et proposer des options 100% végétales au menu de leur établissement.

Cet événement est réservé à la presse et aux professionnels du secteur, sur invitation.

Le tout nouveau guide cuisine végane « Vegan pas à pas » sortira le 6 septembre prochain chez Les Editions Ulmer. A destination des débutants et des curieux, Stéphanie Bartczak, alias La Véganista, à spécialement développé des recettes faciles à réaliser et fait découvrir les produits phares de cette cuisine moderne. Petite entrevue avec une expert qui monte et qui à réussi à transformer sa passion en activité professionnelle à plein temps.

Comment est né La Véganista ? Quel à été votre parcours avant le véganisme ?

J’ai créé La Véganista en février 2016 avec une idée simple : vulgariser l’alimentation 100% végétale en essayant de contre-carrer les idées reçues sur le sujet. En rencontrant différents publics, petits et grands, je m’efforce de montrer que le mode de vie végétalien/végane est viable, source de bienfaits pour notre environnement et pour nous-mêmes. Cela prend la forme de conférences, d’ateliers culinaires, d’accompagnement à la transition alimentaire. Et aujourd’hui, d’un livre.

Avant de devenir végane, je suis passée par une phase « végétarienne » car je m’étais beaucoup documentée sur la viande : antibiotiques, graisses de mauvaise qualité et abattage massif. Le bilan était trop lourd à mes yeux, j’en ai donc conclu que la viande n’était pas compatible avec un mode de vie sain. Je continuais à manger du fromage, en bonne Française que je suis, mais j’avais arrêté ma consommation de yaourts et de lait au verre, étant intolérante au lait animal. J’ai, quelques mois plus tard, eu le fameux déclic : je ne pouvais pas me dire « contre » la souffrance animale si je continuais à consommer du fromage. J’ai alors décidé de rester cohérente avec mes idées et de me tourner vers les alternatives végétales qui existent. Aujourd’hui, le fromage n’est plus un sujet pour moi (même si j’adorais en manger !).

Jusqu’à présent vous proposez votre expertise aux professionnels et particuliers à travers des ateliers culinaires véganes. Comment est né l’idée d’écrire un livre de cuisine ? Avec « VEGAN PAS A PAS » quelle est votre approche ?

A la fin de mes cours de cuisine, j’avais presque systématiquement droit à la question : « Vous avez peut-être un livre à nous proposer ? ». D’abord surprise par l’évidence de cette question, je déclinais poliment et renvoyais les personnes vers mon blog ou ma page Facebook. Cette idée a cependant germé dans mon esprit. Il faut dire que les livres sur la cuisine végétale, il n’en manque pas aujourd’hui ! Mais je voulais amener quelque chose de différent, qui reflète mon approche en cours individuel ou collectif : une méthode pédagogique pour qui veut entrer en transition alimentaire, à son rythme.

Comment se familiariser avec les ingrédients typiques de la cuisine végétale ? Comment créer son propre book de recettes, les basiques qu’on saura décliner facilement ? Comment répondre aux questions voire aux railleries de l’entourage ? Comment repenser son organisation à la maison ? Etc. C’est le livre que je cherchais quand j’ai débuté le végétarisme et que j’étais perdue, avec une grande soif de réponses à mes questions.

VEGAN PAS A PAS, Editions ULMER

Stéphanie Bartczak a formé, entre autres, l’équipe API Restauration de l’ensemble scolaire St-Adrien à la cuisine végétale (l’Ensemble Scolaire St-Adrien) Voir son article ici

Vous êtes également l’auteur des photos de cet ouvrage, vous êtes donc une personne touche à tout dans la vie ? Quelles sont vos autres passions ?

Je m’intéresse au bien-être en général, l’alimentation en est une composante. J’adore lire ! Des livres de développement personnel essentiellement mais je me remets à découvrir des romans. Je vous conseille d’ailleurs le fameux « Cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates » d’Annie Barrows ! Le monde ésotérique me fascine également, j’essaie de m’intéresser (et d’appliquer) les principes de la lithothérapie pour une maison saine et chargée en bonnes énergies. Et je pratique le pilates 3 ou 4 fois par semaine.

Lille à récemment été étiquetée ville « la plus vegan friendly » de France. Vous vivez près de Lille, qu’en pensez-vous ?

C’est vrai que le décor lillois a pas mal changé dernièrement ! Plusieurs restaurants se sont ouverts depuis un an, d’autres sont en cours de projets. Je n’ai même pas encore eu le temps de tous les tester !

Vous êtes régulièrement sollicité dans les médias depuis 2017 (TF1, France 5 entre autres) pour parler du véganisme et des alternatives véganes au grand public. Comment interprétez-vous cet engouement ?

Je ne suis pas du tout d’accord avec celles et ceux qui parlent de « mode végane », expression qui ne reflète en rien la prise de conscience globale à laquelle nous assistons aujourd’hui. Comme tous les grands changements significatifs de l’Histoire, la remise en cause de l’industrie de la viande prend du temps … Elle a été initiée dans les années 1970 (quoique les philosophes des Lumières évoquaient déjà le sujet) et prend de l’ampleur aujourd’hui car les gens ont pleinement accès à l’information.

Stéphanie Bartczak sur e plateau de LA QUOTIDIENNE de France 5.

Votre entreprise viens d’obtenir l’agrément EVE VEGAN délivré par l’organisme de certification Expertise Végane Europe. Pouvez-vous nous en dire plus ?

Oui, et j’en suis fière. Ce label atteste du respect de l’éthique végane : tous les process que j’ai créés pour mes interventions et animations sont officiellement labellisés. C’est un gage de qualité pour mes clients.

Quels sont vos prochains objectifs et évènements avec La Véganista ?

Je serai, en tant que prestataire, sur le salon Natexpo à Lyon en septembre prochain : j’accompagnerai mon client (les Laboratoires Superdiet) dans l’animation de son stand. J’ai travaillé avec les Laboratoires dans le cadre du lancement de leur nouvelle gamme de superfoods : j’aurai le plaisir de les « crusiner » sur le salon.

Je serai présente sur le salon Veggie World de Lille en décembre, sur le thème de Noël. Et bien sûr, le lancement de mon livre « Vegan pas à pas » (Editions Ulmer) le 6 septembre prochain. Je continue par ailleurs mon travail de fond auprès de la restauration collective pour essayer de faire bouger les lignes..

Pour en savoir plus, visitez le site de LA VEGANISTA

Article par Hélène Modrzejewski, pour l’association Vegan France.

Tapez ce que vous recherchez et appuyez sur la touche Entrée